• glycine

Le côté répétitif et éphémère de la nature

Le côté répétitif et éphémère de la nature.

Devant le portail

Chaque année, il y a une violette, et une seule, qui pousse devant la boite aux lettres. Il faut bien faire attention car elle ne reste en fleur qu’une journée, il ne faut pas la manquer !

 

A l’ombre d’un arbre, à proximité de la grille d’entrée, il y a un petit regroupement de pâquerettes qui repousse là aussi au même endroit d’année en année et qui disparait lors de la première tonte.

Dans le champ

Les fleurs sauvages

 L’herbe et les fleurs sauvages poussent à vue d’œil. Là aussi, la tondeuse entre en action et Michel nous fait des chemins pour faciliter les promenades.

Les arbres et les buissons

Les promenades sont parfumées, c’est très agréable même si cela veut dire aussi qu’il peut y avoir des réactions allergiques.

 

 

Sur le grand terrain

Après les cerisiers, c’est au tour des pommiers d’être en fleurs

Le petit jardin

Là aussi les arbres, les arbustes et les buissons fleurissent les uns après les autres

Le magnolia

Les lilas blanc et violet

 

 –

Devant la cuisine

 La glycine

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Avril 2018, la nature (fin du mois)

  • cerisier
  • Jolas et Jarouska

La nature en avril 2018

La nature en avril 2018

Avec l’alternance de la  pluie et du soleil, les jeunes feuilles poussent à vue d’œil.

La floraison est étalée par rapport à l’an dernier. Un avantage, c’est que cela dure plus longtemps. Un inconvénient, c’est moins spectaculaire.

Les oiseaux

Les hirondelles ont choisi leurs nids dans la pièce la plus passagère de la maison. Pour l’instant, pas de photos car nous nous apprivoisons. Elles ne sortent plus systématiquement quand nous stationnons ou quand nous ouvrons un placard en dessous des nids.

Dehors, les mésanges sont enfin au rendez vous, il y a des mésanges charbonnières, des bleues, des longues queues…. Sinon, il y a toujours une grande variété d’oiseaux. Malgré les autocollants, les rideaux et les vitres abondamment salies par les chiens donc suffisamment opaques, nous entendons de temps en temps un « boum! ». Il suffit de récupérer l’oiseau un peu sonné puis de le mettre à l’abri le temps qu’il reprenne son vol

Un gros bec casse noyaux

Dans le champ, il y a déjà des fleurs sauvages

Près de la maison, Michel a un peu aidé la nature.

 

Les cerisiers sont en fleurs

 

Les peintures de Laurence Candido sont attachées sur les claustras et elles ont passé tout l’hiver dehors. Je trouve qu’elles ont bien résisté et elles ont apporté une touche de poésie pendant toute cette période

 

 

  –

Pour voir l’article sur le site du Pli du Soleil

avril 2018, la nature

  • oiseau

Printemps 2018

Printemps 2018

Le printemps, ce sont les pieds dans l’eau quand on va dans le champ, les chiens crottés, la maison boueuse.

 

L’humidité qui pénètre dans la maison,

Ce sont aussi, les oiseaux qui chantent et qui préparent les nids. Ceux qui se bagarrent, piaillent, foncent dans les vitres malgré les stickers, provoquant la réaction immédiate des chats qui bondissent sur le rebord de la fenêtre.

 

C’est la mousse abondante sur les souches et sur les parties de sol dénudées.

 

 

  

 

 

 

Le printemps, ce sont aussi, les arbres en fleurs

 

 –

 

 

 Les fleurs qui pointent un peu partout sur le sol

 

 –

 

 

 

 –

 

 

 

 –

 

 –

Ce sont aussi les troncs et les branches mortes qui pourrissent.

Au printemps, dans la même journée, les orages, la grêle, les coups de vent

 

 

alternent avec les éclaircies et la vie qui en profite

 

 

Ce sont enfin les couchers de soleil flamboyants qui concluent la soirée

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Le printemps 2018

03/05/2017, besoin de repos

Besoin de repos

   glycine

J’ai besoin de repos, ce sont les 4 pattes qui me l’ont montré.

Haendel me poursuit partout en me donnant de grands coups de tête affectueux. Il se couche sur mes pieds ou il vocalise pour me manifester son soutien . Depuis hier, il a ajouté une séance de gratose intensive qui risque de monopoliser le reste de mon énergie.

 rosier grimpant

Les chipies font des démonstrations de farniente

   chipies, besoin de repos

 –

fleurs

 chipies, besoin de repos

fleurs

chipies

 –

sapin

 –

A plus tard !!!!!!!

  fleur

Pour lire l’article dans le journal du Pli du Soleil

03/05/2017

01/05/2017, les hirondelles rustiques

Lundi 01 mai 2017

Pour l’instant, je suis surtout branché Be Bop, difficile de disperser mon énergie, mais les hirondelles et les autres 4 pattes vont bien.

Les hirondelles rustiques

Contrairement à ce que je pensais, les hirondelles rustiques utilisent les longs poils de léos qu’elles ajoutent dans la maçonnerie du nid. Ils ont le même rôle que les brins de paille

hirondelles rustiques

Les hirondelles les ramassent directement sur le sol de la pièce quand les chiens ont fini de faire la sieste en dessous des nids.

hirondelles rustiques

hirondelles rustiques

hirondelles rustiques

 hirondelles rustiques

L’arbre à chats

Je viens d’essayer de mettre un peu d’herbe sous l’arbre à chats. J’attends le commentaire de Laurence pour savoir si je vais dans la bonne direction!

 arbre à chats Laurence Candido

Les Léonbergs

Don Gio

Il a besoin de téter un coussin, signe qu’il est perturbé.

Don Gio

Feedback et Haendel

Haendel et Feedback sont perturbés eux aussi. Feedback est extrêmement pointilleux sur son espace privé, même avec nous. Haendel empiète allègrement sur la zone perso de chaque chien quand il suit son idée. Aussi, lorsqu’il se colle contre Feedback, cela donne des prises de becs entre eux deux. Les blessures sont  sur le crâne, puisque Haendel prend la position bélier têtu et ne bouge pas d’un pouce. Pour le principe, nous ramenons Feedback dans son enclos un moment histoire de lui faire comprendre que nous ne sommes pas d’accord, même si, dans l’absolu nous comprenons comme cela doit  lui être désagréable d’avoir une tête qui se colle contre sa truffe pour l’identifier. Dans la foulée, Feedback s’est fait remonter les bretelles quand, couché contre mon fauteuil , il gronde si je bouge ou si je l’effleure.  Feedback craint tout ce qui le frôle, piaule comme un bébé si on touche un poil ou gronde, ou aboie. Il fait la même chose avec tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bâton, comme un balai, et gronde si cela se rapproche de lui. C’est toujours le problème quand on adopte un chien :  quel est son passif? A quoi va-t-il réagir? A quel souvenir ou à quelle expérience va-t-il associer un objet, un geste, une odeur, une action…

Haendel

Je soigne les mini coups de dents donnés par Feedback avec de la pommade pour les oreilles, il y a tout ce qu’il faut dedans antifongicide, antibiotique local, anti prurigineux Quelquefois, cela permet d’éviter le hot spot et le découpage massif de poils.

Haendel

 Haendel

Haendel

La nature

   Petit retour en arrière le long de la semaine précédente.

Les cyclamens arrivent à la fin de leur floraison. je les ai regroupé sous la tonnelle.

Pergola

Le tulipier perd ses couleurs.

Tulipier

Les autres arbustes commencent leur floraison

 arbuste

 –

lilas

lilas

 –

arbuste

   –

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

01/05/2017