Convalescence Be Bop-5

Convalescence Be Bop (5)

Lundi 12 juin, j+63

Digestion

Ce matin, Be Bop avait mangé pendant la nuit et repris un peu de poids. Je la dépose dans l’enclos pour qu’elle fasse une petite sortie hygiénique. Plusieurs pipis, des selles et un moment après encore la même chose. Ce n’est pas tout à fait normal. De retour dans la chambre, elle n’a pas faim et cette fois c’est de la diarrhée.  Je lui ai donné du Smecta et 1/4 de comprimé de Spasfon.  1/2 h après, Be Bop  dort. Elle va passer la journée à récupérer et à se détendre.

Litière de substitution

Be Bop n’a pas de litière dans son  bac mais une alèze pour éviter que des grains pénètrent dans ses plaies. Notre petite chatte s’est vite habituée. Elle fait son pipi ou un petit besoin et, habilement, avec ses pattes elle plie l’alèze. Elle est adepte de l’usage unique et il faut remplacer l’alèze après chaque usage si je ne veux pas voir les couvertures ou tout autre texture pliable transformée en alèze de substitution.

 

Comportement

Le dessous de ma chaise semble un bon endroit sécurisé.

  

Les chipies  ont compris que ce n’était pas la grande forme, elles veillent sur elle.

 

Sa journée est entrecoupée de quelques moments d’éveil où elle arpente l’enclos. Elle regarde les jouets mais sans beaucoup de conviction. Be Bop écoute un peu les bruits, mais, sans grande réactivité.

 

 

 

 

 

Mardi 13 juin, j+64

Digestion

 Ce matin, les problèmes intestinaux sont toujours là mais moins importants. je lui donne du Smecta à la pipette qu’elle recrache dans la foulée. Il me faut admettre que ce n’est pas moi qui avait progressé pour faire avaler par un chat un comprimé, boire à la pipette et avaler les boulettes de nourriture mise dans la gueule. C’est seulement que pendant 2 mois, elle a accepté d’être soignée et maintenant elle dit STOP!

Relations

Au niveau comportement, elle a décidé que c’est le moment d’aller voir Dièse qui refuse avec des ronflements, des feulements et qui met de l’espace. Be Bop pense aussi qu’il est temps de reconquérir le grenier et ses cachettes et cette fois, c’est moi qui ne veut pas. Elle a encore des points que la vétérinaire retirera demain. Je me vois mal, déplacer de nouveau tous les meubles pour la retrouver.

Mercredi 14 juin, j+65

Suivi vétérinaire

Tous les fils sont enlevés, la peau est saine, les cicatrices sont belles et Be Bop a pris 300g en 15 jours. Elle peut maintenant se promener partout.

Comportement

Les chipies surveillent encore un peu

Be Bop bouge dans tous les sens. Chaque fois que je lui pose à manger, elle repart et c’est une chipie qui se gave. Au bout d’un moment, les petites sont repues.  Be Bop a toujours trop d’occupations pour penser à s’alimenter.

 

Je laisse les chats entre eux et je passe côté chiens, pensant, qu’elle se sentira mieux sans surveillance. C’est une erreur, elle braille derrière la porte. Nous repartons dans l’enclos, Be Bop sur mes talons. Je m’assois sur une chaise, elle saute sur mes genoux et elle dort un bon moment. La visite chez la vétérinaire était source de stress même si cette fois elle n’a pas vomi en arrivant dans la salle d’attente.

Organisation

A 18h, nous ramenons Feedback et Europe dans leur enclos et nous ouvrons l’espace commun entre les autres chiens et les chats. Cette fois, il faut faire attention que Don Gio n’aille pas manger le repas des chats, ce n’est pas bon pour les reins des chiens  car trop salé.

 

 Gluck et Haendel ont du mal à rester sage, c’est vrai qu’elle a un look un peu bizarre. Sa déambulation dans la maison est ponctuée de coups de tonnerre, ce qui n’arrange rien. Une pluie torrentielle ne permet pas aux chiens de se dépenser à l’extérieur, alors, .les deux compères cherchent à tout prix à la renifler. Ils la suivent pas à pas. Be Bop, veut profiter de sa liberté retrouvée. Elle déambule partout, dressée fièrement sur ses pattes nues, le fouet déplumé conquérant. Moi, je suis anxieuse et craint une maladresse de mes deux nigauds qui se bousculent derrière elle.

 

Dièse et Be Bop

 Pendant ce temps, Dièse a demandé à sortir mais tout compte fait, elle a préféré les genoux de Michel plutôt que d’affronter l’orage et la pluie. Elle croise Be Bop sans grogner dans un premier temps mais son agitation l’énerve et elle le lui signale de façon démonstrative. L’orage se calmant, Dièse sort. Be Bop est toujours électron libre.

 

C’est l’heure du repas du soir. L’orage tonne, Europe en a peur et elle refuse de s’alimenter, cachée dans un coin de sa pièce sous une table. Les autres chiens ne craignent rien, ils mangent tranquillement. Je veux passer chez les chats, j’ouvre la porte de communication, Be Bop me file entre les jambes et heureusement pour moi elle prend la direction de la grande pièce, pas celle de l’extérieur. Nous la récupérons. Je décide de la monter dans le cabinet de toilette à l’étage pour qu’elle passe la nuit. Nous faisons comme d’habitude, lui déposant sa caisse avec l’alèze, de l’eau et de la nourriture pour la nuit et là, elle se précipite affamée sur sa gamelle.

 

Je pense qu’il va falloir la réadapter plus progressivement à une vie normale.

 

Pour qu’elle ne se retrouve pas museau à museau avec Europe et Feedback dans la journée nous allons utiliser la pièce des hirondelles comme un sas pendant quelques temps pour passer de l’enclos des chats au reste de la maison..

 

C’est la dernière page, dans le journal 2017, consacrée exclusivement à la morsure sur Be Bop.

 

Les pages santé à propos de l’évolution d’une morsure de chien sur un chat

Un grand merci à tous  pour votre présence et votre soutien. Cela m’a permis de tenir le coup quand des moments de doutes m’envahissaient.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Be Bop

1 2 3 4 12