• Moumine et Ma P'tite Mue ont 2 ans

Moumine et Ma P’tite Mue ont 2 ans

Anniversaire des chipies

Moumine et Ma P’tite Mue ont 2 ans

Moumine et Ma p’tite Mue

Nées le 06/10/2016, 2 ans le 06 octobre 2018

En 2016, Marie Do et Jean Marc nous offrent Moumine(collier vert) et Ma P’tite Mue (collier rouge).

Très rapidement elles sont surnommées les chipies et, très rapidement aussi, il va être bien difficile de les différencier. Actuellement j’y arrive assez vite en les prenant dans mes bras, la plus lourde et la plus dense c’est Ma P’tite Mue. Sur les photos, cela devient plus problématique !

Moumine et Ma P'tite Mue ont 2 ans

Moumine et/ou Ma P’tite Mue

Les chipies aiment se rouler dans l’herbe. Quand elles se relèvent, leur robe est parsemée de débris de plantes desséchées et de poudre d’argile.

 

Moumine et Ma P'tite Mue ont 2 ans

Elles aiment bien utiliser les chaises que j’ai disposée un peu partout chez elles. Cela leur fait plaisir et je peux me reposer quand je reste un moment avec elles.

 

 –

 

 

 –

 

Moment de jeux entre Moumine et Be Bop.

Elles ont l’habitude de jouer ensemble, je peux donc les photographier assez facilement. J’ai vu que Be Wa et Ma P’tite Mue essaient timidement de faire la même chose, mais si je les regarde, elles stoppent aussitôt. Je n’ai donc que des photos de Moumine et Be Bop en action.

 

 –

 –

 

 

 –

 –

 

 Le jeu peut devenir stressant, Be Bop devient plus impressionnante et Moumine est un peu dépassée.

 

 –

 

  –

On dirait que Be Bop comprend le stress de Moumine

 

 –

Un petit léchou de la part de Be Bop sur la tête de Moumine fait tomber la pression. Nos léos utilisent le même schéma quand un jeu commence à déraper, un chien prend l’attitude du bébé soumis et l’autre le rassure en le léchant.

Les chipies

 

 

 

 

 –

 

 –

 

 –

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

les chipies ont deux ans

Les chipies réunies

Les chipies réunies

Pour une fois, elles sont faciles à identifier.

A gauche, c’est Moumine, 5 kg 100, robe légèrement plus cendrée, tête légèrement plus étroite. A droite c’est Ma P’tite Mue, 5 kg 500, blanc sur le bas du bedon avec une petite forme de cœur et plastron légèrement moins marqué de blanc. l

Comme je n’ai pas toujours la chance d’avoir les deux sœurs côte à côte et facilement identifiables, j’ai laissé toutes les photos, même si elles sont répétitives.

 

e tour des deux tétines du bas est délimité par un cercle sans poils. Pendant longtemps, j’ai cru que cela était une caractéristique de Ma P’tite Mue car sa sœur la tétait.

 

 

Dans les bras, Ma P’tite Mue est nettement plus lourde que Moumine. Pourtant, petit chaton, Ma P’tite Mue était la plus fragile et la plus légère.

 

 

 

 

 

 

 

Dièse

Elle pèse 4 kg 100, son poids est stable, elle est en bien meilleure forme depuis qu’elle ne quitte plus l’enclos. Je dirais même, depuis qu’elle ne quitte plus mon oreiller. Il y a une chose qu’elle n’apprécie pas :  que je vienne la déranger pour essayer de prendre une photo ! C’est presque un crime de lèse-majesté !  Elle veut bien me céder l’oreiller pendant la nuit (et encore, c’est presque contrainte et forcée, ma tête empiète de trop) passant ce grand moment de solitude, couchée à mes pieds. Mais, dès que je suis réveillée, elle prend la place, ne bougeant que pour se gaver, vomir le surplus et faire un minimum de promenade hygiénique. Aucun doute, je suis fan de mes chats pour tolérer tout cela.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Les chipies

Le domaine des chats

Domaine des chats 2018

Pour entrer dans le domaine des chats il y a une porte dans la maison et une autre à l’extérieur. Nous avons demandé à Laurence Candido de nous les décorer. Pour la porte intérieure, cela a été fait l’an dernier et pour la porte extérieure nous venons de recevoir les tableaux. J’en reparlerai un peu plus tard quand le temps nous laissera la possibilité de les installer car, si j’ai fait des photos de leur domaine pendant la canicule, actuellement, c’est pluie, grêle et orage !

Pendant la canicule

Les chats sont dehors malgré la chaleur.  Je vais voir dans leur enclos s’ils sont bien protégés. Il y a des haies tout autour et plusieurs arbres. Celui qui est au centre a beaucoup profité cette année. Sur cette photo qui en représente une partie,  vous pouvez apercevoir sur la droite, le banc qui entoure le tronc et sur la gauche, deux chats qui se reposent sous son ombre. Quand il a toutes ses feuilles, les chipies ne grimpent pas dans ses branches.

Be Bop

Les buses en ciment sont un bon endroit pour se rafraichir. Be Bop aime beaucoup les utiliser comme une niche, anti chaud ou anti pluie selon la saison.

 

 

 

Be Wa

Be Wa fait ses griffes sur la racine d’un autre arbre de leur enclos

 

 

Dièse

Elle a l’esprit un peu plus joueur depuis quelques temps et je trouve de plus en plus souvent les trois noires ensemble.

 

 

Les chipies, Moumine et Ma P’tite Mue

J’ai toujours beaucoup de mal à les différencier. Pourtant, Ma P’tite Mue est plus lourde, a les joues plus rondes, moins de blanc sur le poitrail, mais, je le vois seulement quand elles sont côte à côte. Une des deux est un peu plus anxieuse et vient chercher refuge contre moi quand l’orage gronde trop fort ou quand il y a un bruit inattendu. Elle essaie  de se glisser par l’encolure de mon chemisier pour être plus près.

 

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Chez les chats

Chats en juillet 2018-2

Chats, juillet 2018-2

Les fenêtres

Le grillage devant une fenêtre ouverte a présenté une forte attraction pour les chats, surtout pour les chipies. Elles ont pourtant une vue similaire et directe depuis leur enclos. Cet intérêt commence à se tasser.

 

Hérisson

Michel a trouvé un hérisson chez les chats. Il l’emporte chez notre voisin écolo, il sera ravi de l’avoir.

Réflexion faite, si un hérisson est entré chez les chats, cela veut dire qu’il y a un passage. Je fais part de mon inquiétude à Michel. Pour lui, c’est normal puisqu’il a enlevé une souche contre le grillage. Je trouve mes chats bien sympas de ne pas en avoir profité.

Dans l’enclos

Be Bop

 

 

(

 –

Be Wa

 Je dois la chercher dans un petit coin discret, loin de l’agitation des chipies. Dans la chambre, au contraire, elle a très souvent, une, voir les deux chipies à côté d’elle.

  

Dièse

Comme j’ai dérangé Be Wa elle est partie chercher un coin encore plus discret et Dièse a pris sa place

Je me déplace et Dièse me suit. Elle a envie de communiquer et elle se roule dans l’herbe

 

Ce comportement s’adresse à moi,  mais une chipie le prend comme une invitation à jouer, message envoyé habituellement par Be Bop.

La chipie lui saute dessus, complètement en confiance. J’ai le temps de fixer l’expression  de bébé joueur étonné de Dièse. Elle se relève outrée, car il y a maldonne :  jamais au grand jamais, il n’a été question de fraterniser à ce point avec une chipie ou même avec un chat quelconque, parole de Dièse !

 

Les chipies

En garde rapprochée de Be Bop

 –

 

 

 

 

Pour laisser un commentaire, vous avez une version blog

Chats en Juillet 2018

Chats en juillet 2018

Le soir  à la tombée de la nuit

 

Dans la journée

Je ne suis pas la seule à être intriguée par cette vision lorsque je passe devant le fenêtre.

Une des chattes de notre voisin vient  tout près de la fenêtre pour contempler nos félins. Lorsque je sors, elle repart tranquillement comme si c’était chez elle. Elle ressemble aux deux Be mais avec une drôle de queue touffue et plantée en brosse. C’est la plus assidue de nos voisins-es  sur notre terrain.

Be Bop et une chipie

Mais, que peuvent bien voir les hirondelles perchées sur la poutre juste en face? La même chose ou une vision plus détaillée? En tous cas, elles n’ont pas peur et « roucoulent » abondamment.

Dans l’enclos des chats

Be Bop a l’esprit joueur et elle fait la chasse aux papillons

Les feuilles font l’affaire aussi.

Quand Be Bop est dehors, les chipies ne sont pas loin. Elles commencent par jouer ensemble à la bagarre. Le soleil passe entre les feuilles de l’arbre et je me retrouve avec des chattes mouchetées.

 

 –

 Le jeu ne dure pas longtemps et les chipies se séparent

 

Moumine et Be Bop

La chatte, couchée sur le sol, fait un appel au jeu au moment du passage de Moumine

Moumine revient en arrière et  se frotte contre Be Bop, je suppose que c’est une confirmation de bonnes intentions

 

Le jeu peut commencer. Be Bop vérifie les intentions de Moumine et précise les règles : c’est elle qui doit gagner, c’est à dire qui annoncera l’interruption du jeu.

Quand les chiens jouent à la bagarre, ils montrent ce qui pourrait être le plus dangereux, c’est à dire leurs dents, c’est une façon de ne pas blesser le partenaire. Ils  retroussent les babines et/ou ouvrent bien grand la gueule. Moumine fait la même chose mais, chez le chat, ce sont les griffes qui sont le premier atout défensif.

 

A aucun moment Moumine ne s’en sert pour attaquer.

 

Mais si Moumine montre bien ses griffes, quand sa patte touche Be Bop, elle les rétracte aussitôt.

 

Be Bop a la position dominante, elle joue en faisant patte douce. Les griffes sont rentrées (ou très peu sorties quand l’action est trop prenante). Par contre, si elle a besoin d’avertir ou de sanctionner la plus jeune, à ce moment, les petits poignards cachés entreront en action sans avertissement.

 

 

 

 

 

Par rapport à un combat réel, les gestes sont ralentis. Il y a peu de risques de blessures.

 

Comme chez les chiens qui jouent à la bagarre, il y a des ruptures dans l’action, avant de reprendre si le consentement est donné.

 

 

Quand le jeu est fini, chacune regarde ailleurs et se tourne le dos pour bien montrer qu’il n’y a plus d’interaction

 

 Be Bop quitte le terrain, victorieuse.

Ma P’tite Mue

 

 –

 –

Moumine

 

 

 

Be Wa

Elle regarde les jeux mais je n’ai pas le souvenir de l’avoir vu y participer quand elle est dehors.  Quant à Dièse, elle est trop individuelle et râleuse pour jouer, elle ronfle, feule et attaque pour de vrai.

Be Wa n’est pas maigre mais ce n’est pas la plus lourde du groupe, Ma P’tite Mue l’a dépassée.  Par contre, la fourrure étant différente, c’est elle qui a le tour de cou le plus fourni, on dirait qu’elle sort avec son écharpe sous la canicule

 –

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

chats, juillet 2018