La pergola, les hirondelles et les chats

Samedi 17 juin 2017

La pergola

Je recommence à profiter de la pergola maintenant que Be Bop est un peu plus autonome.

  C’est particulièrement agréable quand  les claustras sont ensoleillés avec cette opposition d’ombre et de lumière.

 

L’enclos du kiosque

Je pense que l’enclos du kiosque restera à l’état sauvage cette année, je ne suis pas assez motivée pour le remettre en ordre. Par contre, il bénéficie du sauvetage de jeunes hérissons que les chiens découvrent la nuit dans le jardin. De temps en temps, vers 3 ou 4 heures du matin, nous sommes réveillés par les aboiements des chiens et plus particulièrement d’Europe et Feedback. Ils sont particulièrement excités en voyant Gluck  entouré des autres chiens et couché devant un hérisson. A moitié endormis, nous entourons la boule d’épine avec une serpillère puis nous la déposons dans l’enclos du kiosque qui a de belles chenilles bien grasses à consommer.

Les arbres

A chaque grosse rafale de vent, nous avons un arbre ou de grosses branches qui cassent sur le terrain, dans le champ ou dans le bois!

Les hirondelles

Les nichées sont prolifiques, la nourriture abondante comme j’ai pu le voir et l’entendre quand je gardais Be Bop dans son enclos. A certains endroits à l’ombre le bourdonnement des insectes était impressionnant.

 

 

La nichée qui était dans l’atelier de Michel  avec son entrée au ras du museau des chats s’est envolée sans problème. Du moins je le suppose, car je n’ai pas trouvé de traces, d’oiseaux consommés. Un deuxième couple est en train de s’installer à son tour en construisant sur une poutre un peu plus en retrait par rapport à la porte. Cela permet une piste d’envol plus souple. Ce qui est certain, c’est que, quel que soit le lieu choisi, les hirondelles semblent moins craindre les chats que les pies ou les corneilles ou corbeaux.

Les chats

Be Bop joue avec Ma P’tite Mue

Les deux sœurs, Be Bop et Be Wa

Be Bop, 2kg 800,  fait sa toilette

Sa sœur Be Wa, 5 kg 200 fait sa toilette elle aussi

 

 

Etirements de Be Bop

 

Mais, économie de gestes pour Be Wa.

Be Bop me regarde

Sa sœur Be Wa fait de même.

Ma maigrichonne

Mon pot de beurre

Be Bop

Be Wa

 

Dièse

Elle part tous les soirs et revient souvent le matin avant la première sortie des chiens. Cela me convient tout à fait. Je n’aime pas quand elle ne rentre pas le matin car, si, contrairement à Europe et Feedback, mes chiens savent qu’on ne touche pas un chat à proximité de la maison, leur instinct de prédation se réveille au fur et à mesure que l’on s’en éloigne.

Il y a quelques jours, lorsque nous avons accédé à son désir de vadrouiller, elle s’est retrouvé museau à museau avec un voisin qui promenait ses chiens. Nous avons entendus un grand bruit de feuilles froissées qui a fortement inquiété tous les chats de l’enclos. Depuis, même en étant dans l’enclos, quand Dièse entend un bruit venant du chemin, elle est aux aguets.

 

Quand l’envie du grand large pèse dans la balance, plus rien ne la retient, sauf le filet de protection

 –

Après toute sortie avortée, le caractère de Dièse vire au ronchon. Au début, les chipies se soumettaient, maintenant, elles titillent Dièse dépitée ou grognon pour la faire sortir de ses gonds tout en faisant attention de ne pas recevoir un coup de patte. C’est une distraction comme une autre, comme la chasse aux mouches ou aux papillons.

Les chipies

Le comportement de Dièse est imité par les chipies, il faut savoir ce qui est intéressant là haut

 

 

Moumine et/ou Ma P’tite Mue

 

 

 Un rien les distrait, par exemple, une poussière entre les deux yeux, comment l’attraper?

 

Le tunnel grillagé a beaucoup de succès

 

 

 –

 

 

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

17/06/2017