• chipies
  • chipies

Les chipies réunies

Les chipies réunies

Pour une fois, elles sont faciles à identifier.

A gauche, c’est Moumine, 5 kg 100, robe légèrement plus cendrée, tête légèrement plus étroite. A droite c’est Ma P’tite Mue, 5 kg 500, blanc sur le bas du bedon avec une petite forme de cœur et plastron légèrement moins marqué de blanc. l

Comme je n’ai pas toujours la chance d’avoir les deux sœurs côte à côte et facilement identifiables, j’ai laissé toutes les photos, même si elles sont répétitives.

 

e tour des deux tétines du bas est délimité par un cercle sans poils. Pendant longtemps, j’ai cru que cela était une caractéristique de Ma P’tite Mue car sa sœur la tétait.

 

 

Dans les bras, Ma P’tite Mue est nettement plus lourde que Moumine. Pourtant, petit chaton, Ma P’tite Mue était la plus fragile et la plus légère.

 

 

 

 

 

 

 

Dièse

Elle pèse 4 kg 100, son poids est stable, elle est en bien meilleure forme depuis qu’elle ne quitte plus l’enclos. Je dirais même, depuis qu’elle ne quitte plus mon oreiller. Il y a une chose qu’elle n’apprécie pas :  que je vienne la déranger pour essayer de prendre une photo ! C’est presque un crime de lèse-majesté !  Elle veut bien me céder l’oreiller pendant la nuit (et encore, c’est presque contrainte et forcée, ma tête empiète de trop) passant ce grand moment de solitude, couchée à mes pieds. Mais, dès que je suis réveillée, elle prend la place, ne bougeant que pour se gaver, vomir le surplus et faire un minimum de promenade hygiénique. Aucun doute, je suis fan de mes chats pour tolérer tout cela.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Les chipies