Léos en mai 2018 (suite et fin)

Léos en mai 2018-3

Don Gio

Son tonus diminue à grande vitesse et prendre un repas s’avère un moment très fatiguant pour lui.

Haendel lui fait des avances discrètes (du moins c’est son impression) pour pouvoir le materner. Comme il sait que nous ne voulons pas qu’il s’affale sur Don Gio pour lui prouver tout son amour, il se couche à distance puis il rampe dans sa direction. Bien sûr, il accompagne sa reptation de manifestations de joie intensives :  bisous dans le vide, tête secouée dans tous les sens, et surtout commentaires abondants et bruyants. Une fois arrivé à son but,  Don Gio, le reçoit avec des claquements de dents et des aboiements mécontents. Haendel prend son expression de pauvre calimero et, Don Gio, perturbé le copie.

 

Feedback

Après un traitement à visée très large (à tout hasard) il va bien mieux même si nous ne savons pas ce qu’il a eu vraiment.

Europe

Elle a été beaucoup plus secouée que je ne le pensais lorsque Feedback a été malade.  C’est son compagnon et elle y est très attachée.

Depuis qu’il va mieux, elle décompresse et accuse le contre coup. .

 

Physiquement, cela donne l’impression qu’elle a vieillit d’un seul coup.

Depuis, elle utilise plus souvent le confort des couchages qui sont disposés sous le préau

et elle s’est beaucoup rapprochée de moi, n’hésitant pas à faire des démonstrations de tendresse. Malgré cela, c’est toujours Michel qui reste son maître incontesté et son point d’ancrage.

 

Gluck

Il est souvent à côté de moi, et, lorsqu’il ne peut pas me suivre, il reste sous la pluie jusqu’à mon retour.

 

 Une expression attendrissante de Gluck lorsqu’il veut me dire qu’il m’aime, il arrive à arrondir, adoucir et rétrécir tous les contours. Il essaye même de faire croire qu’il est tout petit. Je suis toujours étonnée de voir cette possibilité qu’ont les animaux de se rétracter ou d’augmenter de volume selon l’état d’esprit ou l’état de santé.

Haendel

Quand il réfléchit avant d’agir et cela peut durer de longs moments avant d’entrer en action mais au moins nous avons le temps de nous préparer.

 

 

Par contre, quand il agit sans réfléchir, cela peut s’avérer redoutable pour ceux qui le côtoient car il poursuit son idée contre vents et marées.

 

Sur son fouet, les poils ont disparu et la peau s’est modifiée au niveau de l’abcès qu’il a eu à proximité de la glande située juste en dessous. Normalement, sur cette glande, il y a des poils plus foncés et plus épais. Ils forment un marquage sombre sur le fouet de la plupart des léos

Les deux sœurs

Elles sont revenues de chez Patricia et elles sont en forme. Elles se reposent, mangent avec appétit et chahutent sans raideurs ou boiteries.

Jarouska

Jolas

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

léonbergs, mai 2018

  • Gluck
  • Haendel et Gluck
  • Jolas

Léos en mai 2018

Léos en mai 2018

Don Gio

 

Europe

 

Feedback

Il est toujours fatigué et il en arrive à demander le soutien de Don Gio. Nous le présentons à la vétérinaire. Après plusieurs visites et examens, nous ne sommes guère plus avancés. Les symptômes sont visibles mais insuffisants pour établir un diagnostic. Il n’a pas de fièvre mais il est apathique, le cœur bat un peu vite mais c’est bon, les urines sont colorée mais il n’y a pas de sang, les prises de sang montrent quelques taux un peu faibles ou un peu hauts, mais sans plus. Le tout allant dans le sens d’une anémie possible ou d’une pathologie « normale » d’un vieux chien.

Il a eu droit à :

  • une piqure de Carbesia, pour soigner une piro éventuelle.

  • des comprimés d’Urocline pour aider au bon fonctionnement urinaire.

  • un antibiotique en cas d’infection

  • du phophalugel pour protéger son estomac.

Feedback se laisse examiner sur toutes les coutures, palper et piquer plusieurs fois. Il avale ses comprimés sans broncher. Bref, il est loin le temps où le vétérinaire de son premier maitre devait lui mettre une muselière pour le soigner. A moins qu’il ne soit vraiment au bout du rouleau pour réagir.

Gluck

 

 –

 

Haendel

Haendel me parle.

C’est bruyant, il essaie d’articuler, ouvre grand la gueule, fait un long discours, mâchouille sa langue, secoue ou hoche la tête. Comme je ne comprends rien, à la fin il se tait épuisé au point d’en fermer les yeux.

Gluck bichonne Haendel

Gluck se précipite à son secours et vérifie systématiquement l’anatomie du petit. Il commence par les attributs mâles qu’il nettoie consciencieusement.

Il passe aux oreilles

 

puis nettoie les babines

et termine par les yeux. Haendel se laisse faire et semble apprécier cette grande toilette.

 

Jolas

 

Jolas essaie de prendre la direction du groupe et, mine de rien, elle va se mesurer avec Europe pour la première fois. Profitant d’une course, elle va la bousculer, lui faire faire un roulé boulé, puis utiliser la technique du rouleau compresseur en lui passant dessus avec un air innocent. Malheureusement, une patte d’Europe était mal positionnée et elle a eu très mal. La réponse a été rapide. Europe a retrouvé instantanément ses anciens réflexes et  fait un double piercing sur l’oreille de Jolas.  j’ai apprécié la retenue et les progrès d’Europe qui a sanctionné de façon modérée.

J’ai donné un anti inflammatoire à Europe et désinfecté l’oreille de Jolas qui s’est laissée soigner avec un air de Calimero.

Sa crinière était pleine de sang. Il est bien possible que mes grands nigauds de mâles confondent cela avec une femelle en chaleur et qu’ils se mettent à rouler des épaules ou lui montent sur le dos. Il va y avoir de l’ambiance pendant quelques jours !

 

 Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Mai 2018, les léos