12/06/2017, Dièse boude

Lundi 12 juin 2017

Dièse boude

Je ne sais pas quel comportement je dois prendre avec Dièse. Faut il la laisser vadrouiller à sa guise dans les champs avec les risques que cela sous-entend?  Doit on l’habituer à rester dans l’enclos contre sa volonté?  Elle n’apprécie pas d’être fermée dans cet espace quand ce n’est pas elle qui le décide.

Qu’elle feule, râle, ronfle quand les chipies prennent l’initiative de s’approcher, cela ne m’inquiète pas. Les deux petites chattes connaissent très bien les codes félins et, je pense qu’elles ne risquent rien.

  

Par contre pour Be Bop cela me pose un problème. Be Bop recherche le contact malgré les signaux négatifs envoyés par Dièse. Sincèrement, je n’ai pas envie d’une bagarre de chats. Je suppose que les soins intensifs prodigués à Be Bop ont modifié (provisoirement ou non) son statut dans le groupe de chats.

 

En attendant, Dièse boude dans la journée, se roule dans la poussière d’argile, mange tous les restes que Be Bop ne veut pas, passe une partie de la journée dans les coussins et toute la nuit sur mon lit.

 

 

Les chipies

Je pensais, que l’espace, les oiseaux, les papillons et leurs arbres pouvaient suffire pour les distraire. Grâce aux colis que Be Bop a reçus, j’ai découvert que les chipies aiment les jouets et en ont besoin. Michel a rafistolé les maisonnettes qui leur plaisent beaucoup. Quand elles ne sont pas dedans, elles jouent à les aplatir comme des galettes.

 

Elles aiment aussi beaucoup les petits ressorts et les petites balles

 

 

 

 

 

 

A ma grande surprise, l’amateur des petites souris en peluche c’est…Gluck, qui vient les leur chiper délicatement et qui se promène avec, bien calées dans ses babines puis posées entre ses pattes quand il se couche tout en me regardant avec de grands yeux innocents et timides

Gluck s’entend bien avec les chats et vice versa. Comme, depuis l’accident de Be Bop, chats et chiens sont séparés dans la journée, il leur arrive de se faire un petit bonjour par grillage interposé.

 

 

Un autre jeu  improvisé :  la palette, surtout depuis que j’ai posé des planches dessus pour être certaine que Be Bop ne s’écorche pas sur les pointes qui peuvent dépasser

 

Ma p’tite Mue  présente enfin une différence avec sa sœur : le poil qui a été tondu sous le ventre lors de sa stérilisation a repoussé avec une belle couleur rousse.

 

 

Ce n’est pas le cas pour sa sœur Moumine

 

 

Moumine et/ou Ma P’tite Mue

  –

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Dièse et les chipies