• Moumine et Ma P'tite Mue ont 2 ans

Moumine et Ma P’tite Mue ont 2 ans

Anniversaire des chipies

Moumine et Ma P’tite Mue ont 2 ans

Moumine et Ma p’tite Mue

Nées le 06/10/2016, 2 ans le 06 octobre 2018

En 2016, Marie Do et Jean Marc nous offrent Moumine(collier vert) et Ma P’tite Mue (collier rouge).

Très rapidement elles sont surnommées les chipies et, très rapidement aussi, il va être bien difficile de les différencier. Actuellement j’y arrive assez vite en les prenant dans mes bras, la plus lourde et la plus dense c’est Ma P’tite Mue. Sur les photos, cela devient plus problématique !

Moumine et Ma P'tite Mue ont 2 ans

Moumine et/ou Ma P’tite Mue

Les chipies aiment se rouler dans l’herbe. Quand elles se relèvent, leur robe est parsemée de débris de plantes desséchées et de poudre d’argile.

 

Moumine et Ma P'tite Mue ont 2 ans

Elles aiment bien utiliser les chaises que j’ai disposée un peu partout chez elles. Cela leur fait plaisir et je peux me reposer quand je reste un moment avec elles.

 

 –

 

 

 –

 

Moment de jeux entre Moumine et Be Bop.

Elles ont l’habitude de jouer ensemble, je peux donc les photographier assez facilement. J’ai vu que Be Wa et Ma P’tite Mue essaient timidement de faire la même chose, mais si je les regarde, elles stoppent aussitôt. Je n’ai donc que des photos de Moumine et Be Bop en action.

 

 –

 –

 

 

 –

 –

 

 Le jeu peut devenir stressant, Be Bop devient plus impressionnante et Moumine est un peu dépassée.

 

 –

 

  –

On dirait que Be Bop comprend le stress de Moumine

 

 –

Un petit léchou de la part de Be Bop sur la tête de Moumine fait tomber la pression. Nos léos utilisent le même schéma quand un jeu commence à déraper, un chien prend l’attitude du bébé soumis et l’autre le rassure en le léchant.

Les chipies

 

 

 

 

 –

 

 –

 

 –

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

les chipies ont deux ans

Les chipies réunies

Les chipies réunies

Pour une fois, elles sont faciles à identifier.

A gauche, c’est Moumine, 5 kg 100, robe légèrement plus cendrée, tête légèrement plus étroite. A droite c’est Ma P’tite Mue, 5 kg 500, blanc sur le bas du bedon avec une petite forme de cœur et plastron légèrement moins marqué de blanc. l

Comme je n’ai pas toujours la chance d’avoir les deux sœurs côte à côte et facilement identifiables, j’ai laissé toutes les photos, même si elles sont répétitives.

 

e tour des deux tétines du bas est délimité par un cercle sans poils. Pendant longtemps, j’ai cru que cela était une caractéristique de Ma P’tite Mue car sa sœur la tétait.

 

 

Dans les bras, Ma P’tite Mue est nettement plus lourde que Moumine. Pourtant, petit chaton, Ma P’tite Mue était la plus fragile et la plus légère.

 

 

 

 

 

 

 

Dièse

Elle pèse 4 kg 100, son poids est stable, elle est en bien meilleure forme depuis qu’elle ne quitte plus l’enclos. Je dirais même, depuis qu’elle ne quitte plus mon oreiller. Il y a une chose qu’elle n’apprécie pas :  que je vienne la déranger pour essayer de prendre une photo ! C’est presque un crime de lèse-majesté !  Elle veut bien me céder l’oreiller pendant la nuit (et encore, c’est presque contrainte et forcée, ma tête empiète de trop) passant ce grand moment de solitude, couchée à mes pieds. Mais, dès que je suis réveillée, elle prend la place, ne bougeant que pour se gaver, vomir le surplus et faire un minimum de promenade hygiénique. Aucun doute, je suis fan de mes chats pour tolérer tout cela.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Les chipies

Be Bop et Be Wa ont 12 ans

Be Bop et Be Wa ont 12 ans

Leur date anniversaire

Be Bop et Be Wa, sont les deux chattes que Michel m’a offert le 22 janvier 2007. Par téléphone, la propriétaire de leur mère nous avait annoncé des chatons de 3 mois mais en précisant « elles sont grandes ». en fait elles devaient bien avoir 5 mois d’après le vétérinaire et d’après la date de dépôt de la petite annonce dans sa salle d’attente. Nous avons donc choisi le premier septembre comme date de naissance officielle. Elles ont donc 12 ans le 01 septembre 2018

Au départ, nous les avons installé dans la pièce des chiots (celle qui est devenue la pièce d’Europe maintenant) et elles ont aussitôt élu domicile dans les porte-gamelles. Assez rapidement, elles ont intégré la communauté des léos.

Leur site

Be Bop

 Après son accident, elle était descendu à 2 kg 500 avec les inconvénients que la sous alimentation entraine : estomac rétréci, ulcération des yeux, chute d’une partie de la dentition, etc… Elle a repris progressivement du poids jusqu’à revenir à 4 kg 100. Depuis quelques temps, je trouvais que sa tête s’amenuisait. Actuellement, elle pèse 3 kg 500, elle a recommencé à maigrir et cela ne me plait pas. elle va avoir un régime pâté (à cause de son manque de dents) spécialement pour elle, par petites doses, plusieurs fois dans la journée.

Ses habitudes

Tous les jours, au moment de la promenade, Be Bop est attentive à nos gestes, bien protégée dans son enclos. Elle commence par signaler sa présence pendant que nous enfilons nos bottes puis elle nous accompagne, le long de son grillage, jusqu’à ce coin.

Elle y restera jusqu’à notre retour, salué de loin, à nouveau, par ses miaulements. Be Bop nous raccompagne, longeant le grillage de son côté, et, lorsque j’enlève mes bottes, elle est déjà sur le rebord interne de la fenêtre de la chambre. Europe, tenue en laisse près de Michel, essaie d’être la mieux élevée possible. La tentation est quelquefois très forte et elle jette un petit coup d’œil discret en direction de Be Bop mais elle a compris que Michel n’appréciait pas l’envie de se jeter sur le grillage. Pour faciliter sa bonne conduite, j’interdit aux autres chiens de se précipiter joyeusement en direction de l’enclos pour jouer à « je te fais peur » avec les chats.

 –

Un moment câlin

Je passe dans l’enclos et Be Bop en profite pour faire des câlins. Elle se roule sur l’herbe tout en ronronnant.

  Elle s’étire, baille et montre les quelques dents qui lui restent

De temps en temps, il faut vérifier que je sois toujours admirative.

Elle observe aussi les déplacements des chipies ou de Be Wa (Dièse est restée dans la chambre sur mon oreiller).

 

 

Elle change de place si je m’éloigne

v

Je me suis assise sur une des grosses buses. Elle arrive aussitôt et se frotte contre moi. Je me lève pour la photographier et elle veut bien poser un petit instant avant de me rejoindre et de se frotter contre mes jambes

 

 

Elle repart rapidement faire ses griffes sur le figuier

 

Ses promenades

Puis, elle change d’idée et me promène dans son enclos. Je suppose qu’elle a gardé le souvenir de nos journées après son accident. Je ne la quittais pas et nous avons fait, à cette occasion,  de longues promenades l’une derrière l’autre, parcourant cet espace dans tous les sens. C’était bon pour son rétablissement même si cela restait risqué physiquement (artère fémorale en totale liberté et risques d’infections dans ce trou béant qu’était son ventre et sa cuisse)

 

 

Enfin, elle prend la direction du mûrier platane et s’assoit sur le vieux banc qui fait le tour du tronc

 

 

 Elle observe à travers le feuillage qui descend très bas

 

fait sa toilette tout en ne perdant rien de se qui se passe autour d’elle

 

 

Be Wa

Elle pèse 5 kg 400. Avec 1 kg de moins, elle serait parfaite mais son poids correspond à son activité pépère.

Contrairement à son habitude qui est de rester dans un coin qu’elle apprécie particulièrement, aujourd’hui, elle a décidé de copier les attitudes de Be Bop. J’ai droit aux mêmes roulades dans l’herbe, agrémentées des mêmes ronronnements. au point que Moumine vient près d’elle comme elle le fait normalement avec Be Bop

 

Elle n’a pas osé monter sur la buse ou le banc avec Be Bop, mais elle reste couché sur le sol, pas très loin de nous.

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Les Be ont 12 ans

Domaine des chats (suite)

Domaine des chats-2

Porte intérieure

En 2017, J’ai demandé à Laurence Candido de relooker une porte d’accès vers le domaine des chipies. C’est celle qui se trouve à l’intérieur de la maison, dans la pièce des hirondelles. Laurence a fait un projet avec des éléments découpés qu’il ne me restait plus qu’à poser sur la porte. Avec Michel, nous avons fait un premier essai mais nous avions positionné l’arbre trop haut et le fond  bleu clair de la porte ne me satisfaisait pas

http://journal2017.lejournaldupli.fr/2017_dossiers/domaine_chipies.htm

Un deuxième essai  nous convient mieux. J’ai photographié le ciel bressan depuis mon jardin, demandé qu’il soit transformé en poster de porte et Michel a repositionné les éléments dessus.

 http://journal2017.lejournaldupli.fr/2017_dossiers/domaine_chipies_2.htm

 Il y a encore quelques compléments que nous pourrions envisager dans l’espace à côté, mais il faut tenir compte des hirondelles et de leur habitude de marquer le territoire avant la migration. Ce sont plusieurs arrivages groupées d’une dizaine d’hirondelles qui tournent rapidement dans la pièce en envoyant des déjections sur les murs, exactement comme un chien marque en levant la patte. Après nettoyage, notre odorat humain ne sent plus rien alors que l’odorat des autres animaux reste ultra sensible. Je pense, par exemple, à Be Bop qui, depuis son accident est capable de reconnaitre un vétérinaire en costume de ville et se réfugie aussitôt dans mes bras. Après le départ saisonnier des hirondelles nous nettoyons la pièce. Il faut donc que tout ce qui reste accessible aux hirondelles soit lessivable ou soit protégé par des petites tablettes.

Porte extérieure

Avant

Cette année, je lui ai demandé si elle serait tentée d’améliorer l’aspect de la porte qui permet d’entrer dans l’enclos des chats.par l’extérieur. j’ai pris les dimensions et donné une petite description  : « Au dessus de la porte, il y a le filet protecteur pour les chats, filet envahi peu à peu par la glycine. Sur la droite c’est la fenêtre de la chambre par où les chats regardent les oiseaux (hirondelles en été et beaucoup d’autres variétés pour les autres saisons). Sous la fenêtre vous avez un petit aperçu de la symphonie de bottes indispensables pour nous et nos invités quand on va en promenade dans le champ. C’est l’espace le plus fréquenté quotidiennement et je regrette son manque actuel de poésie et de rêve. »

Le projet

Laurence a aussitôt envoyé un projet qui me plait beaucoup

Puis, elle a posté progressivement l’évolution d’une partie de son travail sur son blog

https://lebestiaireimaginairedelaurencecandido.wordpress.com/2018/07/16/nouveau-projet-en-cours-pour-le-pli-du-soleil/

et

https://lebestiaireimaginairedelaurencecandido.wordpress.com/2018/07/23/extrait-dun-tableau/

J’ai guetté la voiture de la poste tous les jours. Une fois le colis réceptionné et déballé, il a fallu le mettre à l’abri en  attendant que le temps s’améliore, la canicule ayant laissé la place à la pluie. Puis il a fallu attendre que Michel soit disponible (il avait des travaux en cours)

Préparation

Michel doit sortir la porte de ses gonds, la poser sur des tréteaux à l’ombre,  puis résoudre les problèmes de fixation, ce qui n’est pas simple !

La porte est installée

Il n’y a pas de plan plus large car cette porte est un élément d’un autre projet possible qui engloberait une surface complémentaire.

Dans le colis, il y avait aussi un galet de l’amitié sur lequel Laurence a peint la tête de Jarouska quand elle était toute jeune.

  

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Portes des chats

Chats en Juillet 2018

Chats en juillet 2018

Le soir  à la tombée de la nuit

 

Dans la journée

Je ne suis pas la seule à être intriguée par cette vision lorsque je passe devant le fenêtre.

Une des chattes de notre voisin vient  tout près de la fenêtre pour contempler nos félins. Lorsque je sors, elle repart tranquillement comme si c’était chez elle. Elle ressemble aux deux Be mais avec une drôle de queue touffue et plantée en brosse. C’est la plus assidue de nos voisins-es  sur notre terrain.

Be Bop et une chipie

Mais, que peuvent bien voir les hirondelles perchées sur la poutre juste en face? La même chose ou une vision plus détaillée? En tous cas, elles n’ont pas peur et « roucoulent » abondamment.

Dans l’enclos des chats

Be Bop a l’esprit joueur et elle fait la chasse aux papillons

Les feuilles font l’affaire aussi.

Quand Be Bop est dehors, les chipies ne sont pas loin. Elles commencent par jouer ensemble à la bagarre. Le soleil passe entre les feuilles de l’arbre et je me retrouve avec des chattes mouchetées.

 

 –

 Le jeu ne dure pas longtemps et les chipies se séparent

 

Moumine et Be Bop

La chatte, couchée sur le sol, fait un appel au jeu au moment du passage de Moumine

Moumine revient en arrière et  se frotte contre Be Bop, je suppose que c’est une confirmation de bonnes intentions

 

Le jeu peut commencer. Be Bop vérifie les intentions de Moumine et précise les règles : c’est elle qui doit gagner, c’est à dire qui annoncera l’interruption du jeu.

Quand les chiens jouent à la bagarre, ils montrent ce qui pourrait être le plus dangereux, c’est à dire leurs dents, c’est une façon de ne pas blesser le partenaire. Ils  retroussent les babines et/ou ouvrent bien grand la gueule. Moumine fait la même chose mais, chez le chat, ce sont les griffes qui sont le premier atout défensif.

 

A aucun moment Moumine ne s’en sert pour attaquer.

 

Mais si Moumine montre bien ses griffes, quand sa patte touche Be Bop, elle les rétracte aussitôt.

 

Be Bop a la position dominante, elle joue en faisant patte douce. Les griffes sont rentrées (ou très peu sorties quand l’action est trop prenante). Par contre, si elle a besoin d’avertir ou de sanctionner la plus jeune, à ce moment, les petits poignards cachés entreront en action sans avertissement.

 

 

 

 

 

Par rapport à un combat réel, les gestes sont ralentis. Il y a peu de risques de blessures.

 

Comme chez les chiens qui jouent à la bagarre, il y a des ruptures dans l’action, avant de reprendre si le consentement est donné.

 

 

Quand le jeu est fini, chacune regarde ailleurs et se tourne le dos pour bien montrer qu’il n’y a plus d’interaction

 

 Be Bop quitte le terrain, victorieuse.

Ma P’tite Mue

 

 –

 –

Moumine

 

 

 

Be Wa

Elle regarde les jeux mais je n’ai pas le souvenir de l’avoir vu y participer quand elle est dehors.  Quant à Dièse, elle est trop individuelle et râleuse pour jouer, elle ronfle, feule et attaque pour de vrai.

Be Wa n’est pas maigre mais ce n’est pas la plus lourde du groupe, Ma P’tite Mue l’a dépassée.  Par contre, la fourrure étant différente, c’est elle qui a le tour de cou le plus fourni, on dirait qu’elle sort avec son écharpe sous la canicule

 –

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

chats, juillet 2018