Be Bop et Be Wa ont 12 ans

Be Bop et Be Wa ont 12 ans

Leur date anniversaire

Be Bop et Be Wa, sont les deux chattes que Michel m’a offert le 22 janvier 2007. Par téléphone, la propriétaire de leur mère nous avait annoncé des chatons de 3 mois mais en précisant « elles sont grandes ». en fait elles devaient bien avoir 5 mois d’après le vétérinaire et d’après la date de dépôt de la petite annonce dans sa salle d’attente. Nous avons donc choisi le premier septembre comme date de naissance officielle. Elles ont donc 12 ans le 01 septembre 2018

Au départ, nous les avons installé dans la pièce des chiots (celle qui est devenue la pièce d’Europe maintenant) et elles ont aussitôt élu domicile dans les porte-gamelles. Assez rapidement, elles ont intégré la communauté des léos.

Leur site

Be Bop

 Après son accident, elle était descendu à 2 kg 500 avec les inconvénients que la sous alimentation entraine : estomac rétréci, ulcération des yeux, chute d’une partie de la dentition, etc… Elle a repris progressivement du poids jusqu’à revenir à 4 kg 100. Depuis quelques temps, je trouvais que sa tête s’amenuisait. Actuellement, elle pèse 3 kg 500, elle a recommencé à maigrir et cela ne me plait pas. elle va avoir un régime pâté (à cause de son manque de dents) spécialement pour elle, par petites doses, plusieurs fois dans la journée.

Ses habitudes

Tous les jours, au moment de la promenade, Be Bop est attentive à nos gestes, bien protégée dans son enclos. Elle commence par signaler sa présence pendant que nous enfilons nos bottes puis elle nous accompagne, le long de son grillage, jusqu’à ce coin.

Elle y restera jusqu’à notre retour, salué de loin, à nouveau, par ses miaulements. Be Bop nous raccompagne, longeant le grillage de son côté, et, lorsque j’enlève mes bottes, elle est déjà sur le rebord interne de la fenêtre de la chambre. Europe, tenue en laisse près de Michel, essaie d’être la mieux élevée possible. La tentation est quelquefois très forte et elle jette un petit coup d’œil discret en direction de Be Bop mais elle a compris que Michel n’appréciait pas l’envie de se jeter sur le grillage. Pour faciliter sa bonne conduite, j’interdit aux autres chiens de se précipiter joyeusement en direction de l’enclos pour jouer à « je te fais peur » avec les chats.

 –

Un moment câlin

Je passe dans l’enclos et Be Bop en profite pour faire des câlins. Elle se roule sur l’herbe tout en ronronnant.

  Elle s’étire, baille et montre les quelques dents qui lui restent

De temps en temps, il faut vérifier que je sois toujours admirative.

Elle observe aussi les déplacements des chipies ou de Be Wa (Dièse est restée dans la chambre sur mon oreiller).

 

 

Elle change de place si je m’éloigne

v

Je me suis assise sur une des grosses buses. Elle arrive aussitôt et se frotte contre moi. Je me lève pour la photographier et elle veut bien poser un petit instant avant de me rejoindre et de se frotter contre mes jambes

 

 

Elle repart rapidement faire ses griffes sur le figuier

 

Ses promenades

Puis, elle change d’idée et me promène dans son enclos. Je suppose qu’elle a gardé le souvenir de nos journées après son accident. Je ne la quittais pas et nous avons fait, à cette occasion,  de longues promenades l’une derrière l’autre, parcourant cet espace dans tous les sens. C’était bon pour son rétablissement même si cela restait risqué physiquement (artère fémorale en totale liberté et risques d’infections dans ce trou béant qu’était son ventre et sa cuisse)

 

 

Enfin, elle prend la direction du mûrier platane et s’assoit sur le vieux banc qui fait le tour du tronc

 

 

 Elle observe à travers le feuillage qui descend très bas

 

fait sa toilette tout en ne perdant rien de se qui se passe autour d’elle

 

 

Be Wa

Elle pèse 5 kg 400. Avec 1 kg de moins, elle serait parfaite mais son poids correspond à son activité pépère.

Contrairement à son habitude qui est de rester dans un coin qu’elle apprécie particulièrement, aujourd’hui, elle a décidé de copier les attitudes de Be Bop. J’ai droit aux mêmes roulades dans l’herbe, agrémentées des mêmes ronronnements. au point que Moumine vient près d’elle comme elle le fait normalement avec Be Bop

 

Elle n’a pas osé monter sur la buse ou le banc avec Be Bop, mais elle reste couché sur le sol, pas très loin de nous.

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Les Be ont 12 ans

Le domaine des chats

Domaine des chats 2018

Pour entrer dans le domaine des chats il y a une porte dans la maison et une autre à l’extérieur. Nous avons demandé à Laurence Candido de nous les décorer. Pour la porte intérieure, cela a été fait l’an dernier et pour la porte extérieure nous venons de recevoir les tableaux. J’en reparlerai un peu plus tard quand le temps nous laissera la possibilité de les installer car, si j’ai fait des photos de leur domaine pendant la canicule, actuellement, c’est pluie, grêle et orage !

Pendant la canicule

Les chats sont dehors malgré la chaleur.  Je vais voir dans leur enclos s’ils sont bien protégés. Il y a des haies tout autour et plusieurs arbres. Celui qui est au centre a beaucoup profité cette année. Sur cette photo qui en représente une partie,  vous pouvez apercevoir sur la droite, le banc qui entoure le tronc et sur la gauche, deux chats qui se reposent sous son ombre. Quand il a toutes ses feuilles, les chipies ne grimpent pas dans ses branches.

Be Bop

Les buses en ciment sont un bon endroit pour se rafraichir. Be Bop aime beaucoup les utiliser comme une niche, anti chaud ou anti pluie selon la saison.

 

 

 

Be Wa

Be Wa fait ses griffes sur la racine d’un autre arbre de leur enclos

 

 

Dièse

Elle a l’esprit un peu plus joueur depuis quelques temps et je trouve de plus en plus souvent les trois noires ensemble.

 

 

Les chipies, Moumine et Ma P’tite Mue

J’ai toujours beaucoup de mal à les différencier. Pourtant, Ma P’tite Mue est plus lourde, a les joues plus rondes, moins de blanc sur le poitrail, mais, je le vois seulement quand elles sont côte à côte. Une des deux est un peu plus anxieuse et vient chercher refuge contre moi quand l’orage gronde trop fort ou quand il y a un bruit inattendu. Elle essaie  de se glisser par l’encolure de mon chemisier pour être plus près.

 

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Chez les chats

Chats en juillet 2018-2

Chats, juillet 2018-2

Les fenêtres

Le grillage devant une fenêtre ouverte a présenté une forte attraction pour les chats, surtout pour les chipies. Elles ont pourtant une vue similaire et directe depuis leur enclos. Cet intérêt commence à se tasser.

 

Hérisson

Michel a trouvé un hérisson chez les chats. Il l’emporte chez notre voisin écolo, il sera ravi de l’avoir.

Réflexion faite, si un hérisson est entré chez les chats, cela veut dire qu’il y a un passage. Je fais part de mon inquiétude à Michel. Pour lui, c’est normal puisqu’il a enlevé une souche contre le grillage. Je trouve mes chats bien sympas de ne pas en avoir profité.

Dans l’enclos

Be Bop

 

 

(

 –

Be Wa

 Je dois la chercher dans un petit coin discret, loin de l’agitation des chipies. Dans la chambre, au contraire, elle a très souvent, une, voir les deux chipies à côté d’elle.

  

Dièse

Comme j’ai dérangé Be Wa elle est partie chercher un coin encore plus discret et Dièse a pris sa place

Je me déplace et Dièse me suit. Elle a envie de communiquer et elle se roule dans l’herbe

 

Ce comportement s’adresse à moi,  mais une chipie le prend comme une invitation à jouer, message envoyé habituellement par Be Bop.

La chipie lui saute dessus, complètement en confiance. J’ai le temps de fixer l’expression  de bébé joueur étonné de Dièse. Elle se relève outrée, car il y a maldonne :  jamais au grand jamais, il n’a été question de fraterniser à ce point avec une chipie ou même avec un chat quelconque, parole de Dièse !

 

Les chipies

En garde rapprochée de Be Bop

 –

 

 

 

 

Pour laisser un commentaire, vous avez une version blog

Chats en Juillet 2018

Chats en juillet 2018

Le soir  à la tombée de la nuit

 

Dans la journée

Je ne suis pas la seule à être intriguée par cette vision lorsque je passe devant le fenêtre.

Une des chattes de notre voisin vient  tout près de la fenêtre pour contempler nos félins. Lorsque je sors, elle repart tranquillement comme si c’était chez elle. Elle ressemble aux deux Be mais avec une drôle de queue touffue et plantée en brosse. C’est la plus assidue de nos voisins-es  sur notre terrain.

Be Bop et une chipie

Mais, que peuvent bien voir les hirondelles perchées sur la poutre juste en face? La même chose ou une vision plus détaillée? En tous cas, elles n’ont pas peur et « roucoulent » abondamment.

Dans l’enclos des chats

Be Bop a l’esprit joueur et elle fait la chasse aux papillons

Les feuilles font l’affaire aussi.

Quand Be Bop est dehors, les chipies ne sont pas loin. Elles commencent par jouer ensemble à la bagarre. Le soleil passe entre les feuilles de l’arbre et je me retrouve avec des chattes mouchetées.

 

 –

 Le jeu ne dure pas longtemps et les chipies se séparent

 

Moumine et Be Bop

La chatte, couchée sur le sol, fait un appel au jeu au moment du passage de Moumine

Moumine revient en arrière et  se frotte contre Be Bop, je suppose que c’est une confirmation de bonnes intentions

 

Le jeu peut commencer. Be Bop vérifie les intentions de Moumine et précise les règles : c’est elle qui doit gagner, c’est à dire qui annoncera l’interruption du jeu.

Quand les chiens jouent à la bagarre, ils montrent ce qui pourrait être le plus dangereux, c’est à dire leurs dents, c’est une façon de ne pas blesser le partenaire. Ils  retroussent les babines et/ou ouvrent bien grand la gueule. Moumine fait la même chose mais, chez le chat, ce sont les griffes qui sont le premier atout défensif.

 

A aucun moment Moumine ne s’en sert pour attaquer.

 

Mais si Moumine montre bien ses griffes, quand sa patte touche Be Bop, elle les rétracte aussitôt.

 

Be Bop a la position dominante, elle joue en faisant patte douce. Les griffes sont rentrées (ou très peu sorties quand l’action est trop prenante). Par contre, si elle a besoin d’avertir ou de sanctionner la plus jeune, à ce moment, les petits poignards cachés entreront en action sans avertissement.

 

 

 

 

 

Par rapport à un combat réel, les gestes sont ralentis. Il y a peu de risques de blessures.

 

Comme chez les chiens qui jouent à la bagarre, il y a des ruptures dans l’action, avant de reprendre si le consentement est donné.

 

 

Quand le jeu est fini, chacune regarde ailleurs et se tourne le dos pour bien montrer qu’il n’y a plus d’interaction

 

 Be Bop quitte le terrain, victorieuse.

Ma P’tite Mue

 

 –

 –

Moumine

 

 

 

Be Wa

Elle regarde les jeux mais je n’ai pas le souvenir de l’avoir vu y participer quand elle est dehors.  Quant à Dièse, elle est trop individuelle et râleuse pour jouer, elle ronfle, feule et attaque pour de vrai.

Be Wa n’est pas maigre mais ce n’est pas la plus lourde du groupe, Ma P’tite Mue l’a dépassée.  Par contre, la fourrure étant différente, c’est elle qui a le tour de cou le plus fourni, on dirait qu’elle sort avec son écharpe sous la canicule

 –

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

chats, juillet 2018

Be Bop, Be Wa et les chipies

Be Bop, Be Wa et les chipies

Be Bop

Dans la chambre, Be Bop organise son  lieu de vie et toutes les autres chattes savent qu’elles doivent respecter ses choix.

Be Bop

Dans l’enclos, c’est différent. Il y a toujours une chipie à proximité quand elle se détend. C’est comme si elle était plus fragile à ce moment là.

Be Bop, Be Wa et les chipies

Be Bop

 –

Be Bop

Bien sûr, s’il vient à l’idée de la chipie de service de faire une garde trop rapprochée, elle est vite remise en place.

Be Bop, Be Wa et les chipies

Le corps de Be Bop a retrouvé toute sa souplesse depuis son accident.

Be Bop

Be Bop

Be Bop

 Be Bop

Be Bop

Be Bop

Les chipies

Sur le terrain, je peux les différencier. Sur photos, j’ai beaucoup plus de mal. Je vous laisse donc faire votre choix, et, pendant que vous réfléchissez sur qui est qui, je vous raconte une petite anecdote.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Michel part chez Patricia avec Jolas et Jarouska pour une dernière remise en forme ostéopathique des deux filles  Pour cela, il doit penser au confort des deux demoiselles, prendre leurs croquettes favorites, leur gamelle préférée, de la boisson pour la route…. Il ne doit pas oublier ses propres affaires…. etc. etc… Il passe donc d’une pièce à l’autre, d’un enclos à l’autre. Les chattes sont au premier plan pour vérifier les préparatifs de leur maitre et cela pique leur curiosité.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

Cela fait environ cinq minutes que Michel est parti. Europe et Feedback sont déjà installés dans le petit jardin, sous la pergola, pour attendre son retour même s’ils doivent pour cela patienter plusieurs jours. Dans ces conditions, pas question d’envisager une promenade dans le champ. Don Gio, Gluck et Haendel font la sieste dans la maison. J’entends un miaulement insistant qui semble venir du jardin. Je pense à un chat du voisinage qui cherche à entrer chez nous. Comme il insiste, je sors, pour l’éloigner car je ne désire pas qu’il termine dans la gueule d’un chien.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

Je vois Feedback et Europe, assis, assez éberlués, la tête dressée vers le haut de la pergola, hésitant entre « je rêve, c’est pas possible ! » et « un dessert!!!! »

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

Je lève la tête à mon tour et je vois, une chipie qui déambule sur la pergola, cherchant comment en descendre. Je fais rentrer les chiens et me voilà essayant de récupérer la chipie récalcitrante pour la remettre chez elle.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Elle n’a pas l’intention de me faciliter la tâche. Elle est légèrement affolée mais bien décidée à résoudre elle même son problème. Je monte sur une chaise mais j’arrive seulement à quelques centimètres d’un fouet qui s’agite nerveusement.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Elle repart en direction du toit de la maison, hésite, revient sur la pergola puis sur les poutres du préau. Entre temps, j’ai trouvé un escabeau qui devrait me faciliter l’accès au félin.

 

 –

Au moment où je pense pouvoir l’attraper, la chipie vient de découvrir l’ouverture qui permet aux hirondelles d’entrer et sortir de leur petite pièce. Elle prend son élan, bondit, utilise la planche de protection pour faire un rétablissement et tombe dans la pièce.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

 Je récupère la chatte avant les chiens et la fais passer chez elle. Maintenant il va falloir découvrir comment elle est arrivée sur la pergola.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Je pense en premier à la porte de communication entre l’atelier et le lieu de repos de Feedback et Europe. Dans leur enclos,  leur porte est fermée. Je rentre quand même dans leur pièce…. et me retrouve les pieds dans l’eau : un des congélateur/réfrigérateur vient de rendre l’âme profitant de façon abusive de l’absence de Michel.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

Je débranche avant que l’eau n’atteigne la prise, éponge, transferts dans d’autres compartiments et mets à sécher le couchage d’Europe qui est trempé. Une fois cela terminé, je repasse chez les chattes. Je compte : il en manque une! Je cherche dans l’atelier puis leur enclos et j’entends un miaulement au dessus de moi. Cette fois c’est l’autre chipie, coincée sur le filet de protection, qui essaie désespérément de le traverser pour rentrer chez elle.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Je reprends mon l’escabeau et capture le fauve apeuré. Par la même occasion, j’ai enfin trouvé par où elles sont passées. Michel a oublié de fermer une des portes de communication du sas entre l’enclos des chats et celui des chiens. cet espace n’a pas de filet de protection. Les deux chattes l’ont visité puis elles ont grimpé le long du grillage. Une est partie en exploration sur le toit de la maison pour rejoindre la pergola. L’autre a voulu rentrer chez elle mais elle est restée coincée sur le filet de protection. Pendant ce temps, les 3 adultes sont restées bien sagement dans l’enclos.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Les deux chipies

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Moumine couchée et Ma P’tite Mue en marche

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Moumine et marche et Ma P’tite Mue assise

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Les 2 Be et Dièse ne grimpent plus dans les arbres pour jouer, elles laissent cela aux chipies qui en raffolent.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Le retour sur terre

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Be Wa

Je pourrais lui donner comme surnom « Be Wa la douce ». Cette chatte n’utilise pas mon ventre en guise de trampoline comme le font facilement les chipies quand je m’endors. Be Wa ne me donne pas des coups de tête affectueux ou ne présente pas son popotin contre mon visage comme  Dièse. Elle ne mordille pas ma main et ne pétrit pas ma peau avec de petites griffes pointues en ronronnant comme Be Bop. Elle est très câline avec moi et reste très attentive à mes demandes. La nuit, elle se coule doucement contre moi, toujours, très respectueuse de ne pas me gêner. Dans le noir ou le demi sommeil, elle est facilement reconnaissable. D’abord par ses déplacements précautionneux, ensuite par un croc qui dépasse sur sa babine à droite.

Be Wa

Be Wa

 Be Wa

 –

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Les Be et les chipies