Be Bop, Be Wa et les chipies

Be Bop, Be Wa et les chipies

Be Bop

Dans la chambre, Be Bop organise son  lieu de vie et toutes les autres chattes savent qu’elles doivent respecter ses choix.

Be Bop

Dans l’enclos, c’est différent. Il y a toujours une chipie à proximité quand elle se détend. C’est comme si elle était plus fragile à ce moment là.

Be Bop, Be Wa et les chipies

Be Bop

 –

Be Bop

Bien sûr, s’il vient à l’idée de la chipie de service de faire une garde trop rapprochée, elle est vite remise en place.

Be Bop, Be Wa et les chipies

Le corps de Be Bop a retrouvé toute sa souplesse depuis son accident.

Be Bop

Be Bop

Be Bop

 Be Bop

Be Bop

Be Bop

Les chipies

Sur le terrain, je peux les différencier. Sur photos, j’ai beaucoup plus de mal. Je vous laisse donc faire votre choix, et, pendant que vous réfléchissez sur qui est qui, je vous raconte une petite anecdote.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Michel part chez Patricia avec Jolas et Jarouska pour une dernière remise en forme ostéopathique des deux filles  Pour cela, il doit penser au confort des deux demoiselles, prendre leurs croquettes favorites, leur gamelle préférée, de la boisson pour la route…. Il ne doit pas oublier ses propres affaires…. etc. etc… Il passe donc d’une pièce à l’autre, d’un enclos à l’autre. Les chattes sont au premier plan pour vérifier les préparatifs de leur maitre et cela pique leur curiosité.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

Cela fait environ cinq minutes que Michel est parti. Europe et Feedback sont déjà installés dans le petit jardin, sous la pergola, pour attendre son retour même s’ils doivent pour cela patienter plusieurs jours. Dans ces conditions, pas question d’envisager une promenade dans le champ. Don Gio, Gluck et Haendel font la sieste dans la maison. J’entends un miaulement insistant qui semble venir du jardin. Je pense à un chat du voisinage qui cherche à entrer chez nous. Comme il insiste, je sors, pour l’éloigner car je ne désire pas qu’il termine dans la gueule d’un chien.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

Je vois Feedback et Europe, assis, assez éberlués, la tête dressée vers le haut de la pergola, hésitant entre « je rêve, c’est pas possible ! » et « un dessert!!!! »

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

Je lève la tête à mon tour et je vois, une chipie qui déambule sur la pergola, cherchant comment en descendre. Je fais rentrer les chiens et me voilà essayant de récupérer la chipie récalcitrante pour la remettre chez elle.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Elle n’a pas l’intention de me faciliter la tâche. Elle est légèrement affolée mais bien décidée à résoudre elle même son problème. Je monte sur une chaise mais j’arrive seulement à quelques centimètres d’un fouet qui s’agite nerveusement.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Elle repart en direction du toit de la maison, hésite, revient sur la pergola puis sur les poutres du préau. Entre temps, j’ai trouvé un escabeau qui devrait me faciliter l’accès au félin.

 

 –

Au moment où je pense pouvoir l’attraper, la chipie vient de découvrir l’ouverture qui permet aux hirondelles d’entrer et sortir de leur petite pièce. Elle prend son élan, bondit, utilise la planche de protection pour faire un rétablissement et tombe dans la pièce.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

 Je récupère la chatte avant les chiens et la fais passer chez elle. Maintenant il va falloir découvrir comment elle est arrivée sur la pergola.

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Je pense en premier à la porte de communication entre l’atelier et le lieu de repos de Feedback et Europe. Dans leur enclos,  leur porte est fermée. Je rentre quand même dans leur pièce…. et me retrouve les pieds dans l’eau : un des congélateur/réfrigérateur vient de rendre l’âme profitant de façon abusive de l’absence de Michel.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 –

Je débranche avant que l’eau n’atteigne la prise, éponge, transferts dans d’autres compartiments et mets à sécher le couchage d’Europe qui est trempé. Une fois cela terminé, je repasse chez les chattes. Je compte : il en manque une! Je cherche dans l’atelier puis leur enclos et j’entends un miaulement au dessus de moi. Cette fois c’est l’autre chipie, coincée sur le filet de protection, qui essaie désespérément de le traverser pour rentrer chez elle.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Je reprends mon l’escabeau et capture le fauve apeuré. Par la même occasion, j’ai enfin trouvé par où elles sont passées. Michel a oublié de fermer une des portes de communication du sas entre l’enclos des chats et celui des chiens. cet espace n’a pas de filet de protection. Les deux chattes l’ont visité puis elles ont grimpé le long du grillage. Une est partie en exploration sur le toit de la maison pour rejoindre la pergola. L’autre a voulu rentrer chez elle mais elle est restée coincée sur le filet de protection. Pendant ce temps, les 3 adultes sont restées bien sagement dans l’enclos.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Les deux chipies

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Moumine couchée et Ma P’tite Mue en marche

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Moumine et marche et Ma P’tite Mue assise

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Les 2 Be et Dièse ne grimpent plus dans les arbres pour jouer, elles laissent cela aux chipies qui en raffolent.

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Le retour sur terre

 Chipie, Moumine et/ou Ma P'tite Mue

Be Wa

Je pourrais lui donner comme surnom « Be Wa la douce ». Cette chatte n’utilise pas mon ventre en guise de trampoline comme le font facilement les chipies quand je m’endors. Be Wa ne me donne pas des coups de tête affectueux ou ne présente pas son popotin contre mon visage comme  Dièse. Elle ne mordille pas ma main et ne pétrit pas ma peau avec de petites griffes pointues en ronronnant comme Be Bop. Elle est très câline avec moi et reste très attentive à mes demandes. La nuit, elle se coule doucement contre moi, toujours, très respectueuse de ne pas me gêner. Dans le noir ou le demi sommeil, elle est facilement reconnaissable. D’abord par ses déplacements précautionneux, ensuite par un croc qui dépasse sur sa babine à droite.

Be Wa

Be Wa

 Be Wa

 –

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Les Be et les chipies