• Dièse 10 ans

Dièse a 10 ans

15 mai 2018, Dièse a 10 ans

Le jour est estimé, le mois et l’année sont exacts. Dièse a 10 ans, et cet anniversaire se situe dans la première quinzaine de mai.

Dièse a 10 ans

Malgré ses joues rondes, Dièse est le poids léger de l’ensemble des chattes vivant au Pli du Soleil.

L’arrivée

Dièse est un cadeau de Patricia et Thierry qui savaient que je rêvais d’un chat noir. Sur le site de Dièse  vous pouvez vois l’intégration  de ce petit bout de charbon qui fait sa place auprès de nos deux chattes Be Bop et Be Wa mais aussi au milieu de la meute de léonbergs.

Elle a gardé ses joues rondes et sa ligne de dos hérissée. Le poil est très doux au toucher.

Dièse a 10 ans

 Plus récemment, Marie Do et Jean Marc nous ont offert Moumine et Ma ‘P’tite Mue, deux chipies toutes noires. Mon trio d’ombres, bien qu’étant composé de caractères fort différents, tisse des liens tranquillement. En extérieur, Dièse revendique une indépendance totale. Dans la maison, elle accepte la proximité des chipies en fonction de la température. Cela va, part beau temps, du couchage à distance à chaque bout d’une couverture, au nœud gordien, pour les jours de grands froids ressentis.

L’enclos des chats

Nous avions toujours laissé nos chattes vivre leur vie en totale liberté. Nous sommes à la campagne, l’espace est grand autour de nous. Normalement, elles ne devraient pas poser de problèmes de voisinage. Pourtant, nous avons constaté que cette liberté était chèrement payée : combats avec d’autres chats, risques pendant la période de chasse, confusion avec le gibier par les chasseurs ou par leurs chiens, intoxication par les produits phytosanitaires épandus dans les champs, percussion par des voitures sur la route, etc….L’arrivée de Feedback et Europe, nos deux léos adoptés fervents adeptes du chat-croqué à mis fin à nos hésitations et nous avons vite compris qu’il faudrait un enclos de protection pour nos chats.

S’il a été facile de convaincre Be Bop, Be Wa, et les chipies de vivre dans cet enclos, il n’en a pas été de même pour Dièse qui a pris ses quartiers plus tardivement lors d’un retour au bercail dans un état piteux. Le lieu de vie des chattes est de dimension variable selon le moment. A leur disposition, en continue, il y a l’enclos, l’atelier de Michel, le grenier et notre chambre. Le soir, l’espace est agrandi par un accès à toute la maison.

Dièse a 10 ans

Dans l’enclos, pour leur distraction, il y a plusieurs arbres, de grosses buses qui font office de niche à chats et des jeux divers…

 Dièse a 10 ans

Dièse a 10 ans

Comme Be Bop, elle apprécie la protection des buses et y reste facilement un long moment.

Dièse a 10 ans

Les jeux

Dans l’enclos, elle observe les autres chattes jouer, puis imite les mêmes actions mais toujours en solitaire. En extérieur, elle se montre hermétique à tout rapprochement, ronflant, râlant, ronchonnant, donnant un coup de griffe rapide et précis. Bref, elle peut se montrer aussi désagréable que Tatie Danielle.

Improvisation d’une chasse aux feuilles mortes après avoir observé les deux chipies jouant à ce jeu.

Par contre, elle communique volontiers avec moi n’importe où. Là, elle fait semblant d’attaquer mon objectif. Cela se terminera par des ronrons et des câlins.

Elle voit les deux chipies faire la chasse à la balle bleue. Dès leur départ, elle fait de même.

 

 

 –

L’atelier

Dans l’atelier, il y a, sur un vieux coffre, une gamelle d’eau. Chaque chatte attend son tour. Dièse ne déroge pas à cette organisation du groupe. Elle attend patiemment que Be Bop ait fini de boire. A gauche de ce coffre, une porte vitrée communique avec la pièce de repos de Feedback et Europe. La morsure qu’a subit Be Bop continue de m’angoisser et je vérifie souvent que la porte soit bien fermée à clé après nos passages.

Dans la maison

Malgré son aspect ronchon, Dièse attend que je m’installe pour venir me donner des coups de tête affectueux tout en ronronnant.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Dièse 10 ans

6 Responses

  1. marie-do

    Très bon anniversaire à Dièse! Il semble que vous avez imaginé et adopté le « bon compromis » avec l’enclos qui ressemble plus à un grand parc d’attractions qu’à une prison…

    • Bernadette

      Ma hantise c’est que Feedback et Europe se retrouve museau à museau avec les chats. La hantise de Michel c’est que les chats se sentent en prison. Je vais lui faire lire votre commentaire, cela devrait le rassurer.

  2. Bénédicte

    Les chats sont souvent victimes de préjugés négatifs, et tout spécialement les noirs. A part pour leurs humains, ils sont souvent considérés comme égoïstes et indifférents. C’est bien mal les connaitre, ils savent être tendres et présents. Ils sont là, sans s’imposer, et montrent un attachement à leurs humains tout aussi profond que les chiens mais tout en discrétion. Mon petit « noir » à moi, élevé par China est un grand tendre, gambadeur et quelque peu têtu, comme sa mère chien ^^^. L’autre est plus casanière et très discrète. Elle dort souvent sur le palier de ma chambre, comme les Léos, je pense qu’elle garde les accés.

    • Bernadette

      Nous avons (et nous avons eu) plusieurs chats et plusieurs chiens. Je constate, qu’il y a beaucoup de similitude au niveau de leur comportement. Cela est encore plus évident quand ils viennent du même endroit. De plus en plus, je suis persuadée que le caractère individuel de chaque animal, de la naissance à la fin de vie, est fortement influencé par les humains (ou autres) qu’ils côtoient. Selon le type de relation que nous avons avec eux, nous obtenons un animal complètement sauvage, méfiant, agressif, individuel et indépendant ou bien un animal confiant, câlin, compassionnel, acceptant de vivre en communauté tout en gardant son caractère propre.

  3. Marie-Christine Dune

    Certes, les chats sont faits pour vivre en liberté mais en même temps de nos jours surtout avec tous les dangers qui les guettent il vaut mieux les protéger et franchement quand je les vois dans leur parc chez vous je n’ai pas l’impression qu’elles s ennuient…

    • Bernadette

      Michel avait très peur que nos chats plus âgés ne se sentent « en prison » après avoir vécu en totale liberté. Le jour où les portes sont restées ouvertes, les chipies ont exploré (ce qui est normal), les autres chattes n’ont pas cherché à partir. Elles étaient assises, contemplant les exploits des chipies mais sans chercher à en profiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.