• hirondelles

Hirondelles, autour de la maison

Hirondelles, autour de la maison

Sous le préau

Deux hirondelles ont retapé le nid  extérieur en lui donnant une forme parfaite. J’avais vu la femelle qui semblait couver pendant quelques jours puis plus rien. Depuis le temps, des oisillons devraient être là mais, en fait, les deux hirondelles utilisent le nid seulement comme dortoir. Ce manque de progéniture ne semble pas altérer l’entente du couple.

La femelle

Elle est décolorée au niveau de la tête par rapport aux hirondelles rustiques traditionnelles. Le dessous du cou est beige

Les plumes entre les yeux sont presque blanches

Elle a un peu plus de poils au niveau des attaches des pattes

Au fur et à mesure que les jours passent, j’ai l’impression que la femelle commence à se colorer légèrement, mais c’est peut être une variation de lumière sur les photos.

 

Le mâle

Lui, au contraire, il prend tellement bien la lumière dans le soleil, qu’il donne l’impression d’être tombé dans un pot de peinture.

Ces deux hirondelles sont assez familières. Lorsque je suis sous la pergola, elles se rapprochent, me dévisagent, volent très près sous la pergola, et cherchent à entrer dans la maison. Chaque fois que le vent soulève le rideau, elles s’engouffrent dans la pièce et visitent tranquillement.

Le couple

Ils sont inséparables, pourtant ce couple n’a pas de progéniture et ils donnent l’impression d’être mal assortis en couleur, à moins qu’ils ne soient complémentaires.

 

 

Quand ils ne sont pas à proximité de leur nid, d’autres hirondelles le visitent

Sur les bouleaux

Chaque matin, les hirondelles s’installent sur les bouleaux et prennent le soleil avant qu’il ne soit trop chaud.

 

 

 –

 

 

 –

 –

 

 

De temps en temps, il y a un égaré qui vient de je ne sait pas quelle nichée, mais certainement pas une future hirondelle !

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Hirondelles, juillet 2018-4