• Hirondelles, le départ 2018

Hirondelles, le départ 2018

Hirondelles, le départ 2018

Août 2018

Depuis l’envol de leur deuxième nichée, les hirondelles adultes n’ont pas essayé d’en refaire une troisième. Le temps, très chaud ne doit pas s’y prêter.

 

Début août, les oisillons sont revenus dormir dans leur nid et voler sous le préau.  Puis, tout doucement, leur présence s’est espacée pour ne plus passer qu’épisodiquement, Je suppose que ce sont d’anciens oisillons qui volaient à quelques mètres de moi sous la pergola.

 –

Les hirondelles sont rentrées dans la phase préparatoire de la migration.

Elles mangent, se reposent, viennent se coucher tôt (17 h) et se lèvent tardivement (10 ou 11 h du matin) Dans la nuit du 19 au 20 août, elles ne sont pas rentrées dormir et elles sont revenues le lendemain matin, en piaillant très fort parce que seule la fenêtre était ouverte (insuffisant à leur goût).

 –

 Entre les premières nuits où elles découchent et le départ définitif de la région, il peut se passer 1 mois.

 

Il y a plusieurs grands départs. En général, je n’en vois plus dans la pièce pendant plusieurs nuits et, si elles ne sont pas encore aptes à partir, elles reviennent dormir dans la pièce jusqu’au regroupement suivant.

 –

 

Septembre 2018

 

06/09/2018

Depuis quelques jours, il n’y a plus qu’une seule hirondelle qui rentre dormir et cette nuit, elle n’est pas venue. Dans le champ, il y a encore quelques hirondelles qui volent très haut au dessus de nos têtes.

09/09/2018

Il y a un grand rassemblement d’hirondelles sur les fils électriques, le long de la route.

Au fur et à mesure des années

Année Date d’arrivée Date de départ
 2006 le 3 mai, deux hirondelles visitent la maison. non noté
 2007 non noté non noté
 2008 non noté non noté
 2009 la première hirondelle arrive le 14 avril. le 20 septembre, nous voyons un dernier regroupement.
 2010 la première hirondelle arrive le 15 avril. le 12 septembre, nous avons encore des hirondelles qui dorment dans la pièce.
 2011 la première hirondelle arrive le 01 avril. le 11 septembre, nous avons un regroupement dans l’arbre en face de la porte.
 2012 la première hirondelle arrive le 11 avril le 10 septembre, nous voyons les dernières hirondelles
 2013 la première hirondelle arrive le 22 mars le 20 septembre, nous voyons les dernières hirondelles
 2014 la première hirondelle arrive le 22 mars le 06 septembre il y a encore des hirondelles qui dorment dans la maison. Je n’ai pas noté le départ définitif.
 2015 la première hirondelle arrive  le 16 mars le 05 septembre, nous voyons les 4 dernières hirondelles dans le champ. 
 2016 la première hirondelle arrive le 19 mars le 01 septembre, il n’y a plus d’hirondelles dans la maison.
 2017 la première hirondelle arrive le 29 mars le 21 septembre nous voyons la dernière hirondelle dans la maison  et des regroupements en extérieur le 22 septembre.
 2018 la première hirondelle arrive  le 06 avril dans la maison le 06 septembre nous voyons la dernière hirondelle dans la maison et des regroupements en extérieur le 09 septembre

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Le départ

  • hirondelles

Hirondelles, autour de la maison

Hirondelles, autour de la maison

Sous le préau

Deux hirondelles ont retapé le nid  extérieur en lui donnant une forme parfaite. J’avais vu la femelle qui semblait couver pendant quelques jours puis plus rien. Depuis le temps, des oisillons devraient être là mais, en fait, les deux hirondelles utilisent le nid seulement comme dortoir. Ce manque de progéniture ne semble pas altérer l’entente du couple.

La femelle

Elle est décolorée au niveau de la tête par rapport aux hirondelles rustiques traditionnelles. Le dessous du cou est beige

Les plumes entre les yeux sont presque blanches

Elle a un peu plus de poils au niveau des attaches des pattes

Au fur et à mesure que les jours passent, j’ai l’impression que la femelle commence à se colorer légèrement, mais c’est peut être une variation de lumière sur les photos.

 

Le mâle

Lui, au contraire, il prend tellement bien la lumière dans le soleil, qu’il donne l’impression d’être tombé dans un pot de peinture.

Ces deux hirondelles sont assez familières. Lorsque je suis sous la pergola, elles se rapprochent, me dévisagent, volent très près sous la pergola, et cherchent à entrer dans la maison. Chaque fois que le vent soulève le rideau, elles s’engouffrent dans la pièce et visitent tranquillement.

Le couple

Ils sont inséparables, pourtant ce couple n’a pas de progéniture et ils donnent l’impression d’être mal assortis en couleur, à moins qu’ils ne soient complémentaires.

 

 

Quand ils ne sont pas à proximité de leur nid, d’autres hirondelles le visitent

Sur les bouleaux

Chaque matin, les hirondelles s’installent sur les bouleaux et prennent le soleil avant qu’il ne soit trop chaud.

 

 

 –

 

 

 –

 –

 

 

De temps en temps, il y a un égaré qui vient de je ne sait pas quelle nichée, mais certainement pas une future hirondelle !

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Hirondelles, juillet 2018-4

Hirondelles, évolution de la nichée

Evolution de la nichée

Le 20 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 14 jours.

Le duvet en éventail au dessus de crâne a disparu. Les plumes poussent et forment, chez les moins matures, des plumets autour de l’arrondi de l’aile .

La becquée s’apparente au gavage des oies, les adultes enfoncent le plus loin possible ce qu’ils ont récolté pendant leur vol.

Pour l’instant, ma présence ne gène pas si je ne me montre pas démonstrative. Dans quelques jours, les petits vont apprendre à se méfier. Lorsque les parents les avertiront avec deux cris stridents « tsi-tsi », ils s’enfonceront aussitôt dans le nid. A ce moment là, le miaulement des chats, les corbeaux ou corneilles, les pies et même ma présence seront signalés comme danger potentiel. C’est le signe précurseur d’un envol qui se rapproche. Quand les parents des chiots en ont la possibilité (vie quotidienne avec eux dans un espace suffisant) la mère (ou le couple, ou les chiens du groupe) transmettent le même apprentissage, en général vers 7 ou 8 semaines. J’ai toujours pensé qu’un chiot qui quittait son lieu de vie vers cet âge pouvait  rester craintif s’il n’a pas bénéficié de la phase éducative suivante qui est de faire le tri dans le connu et l’inconnu.

  –

Quand je photographie, je le fais la plupart du temps en étant près de cette porte. Lorsqu’un adulte (le plus souvent le mâle) se positionne ainsi, je ne peux plus photographier les oisillons à moins de le faire fuir, ce que je ne veux pas. Je me demande s’il pense comme moi que c’est le meilleur point de vue sur la nichée ou s’il utilise cet endroit pour démotiver les indésirables (moi et/ou les prédateurs)

Le 21 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 15 jours.

J’ai l’impression qu’il s’agit d’une petite nichée avec 4 oisillons. La nichée la plus nombreuse, en 2016 avait 8 oisillons. La plupart du temps, il y en a 6.

 Pour la nichée précédente, l’envol s’est fait 20 jours après l’éclosion du premier œuf. Je note les jours pour cette nichée mais j’ai l’impression qu’ils ne sont pas pressés de voler.

Les oisillons se montrent curieux chaque fois que les parents les y autorisent. Quand je prends ces photos, il y a toujours un des deux adultes pas trop loin et il y a aucune alerte négative.

 

 

 –

 

Réaction quand l’ombre d’un parent passe devant la fenêtre envoyant son ombre sur le nid

Le 22 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 16 jours.

Il y a 3 oisillons visibles et un adulte (très flou), complètement à droite sur la photo, qui surveille.

 

 

 –

Quand ils se dressent ainsi, cela veut dire qu’ils vont bientôt pouvoir lisser les plumes de leurs ailes. Elles doivent être parfaitement propres pour voler.

 

 

Le 23 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 17 jours.

Le père de la nichée

La famille au complet

Le 24 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 18 jours.

Rien de spécial aujourd’hui, les petits ne quittent pas leur nid et les adultes surveillent. De plus, comme il a fait très chaud, tout le monde s’est reposé. Quand je suis sous la pergola, j’aperçois les gamelles des chiens qui ont de l’eau fraiche, les oiseaux viennent boire dedans. Les pies et les corneilles préfèrent boire dans l’enclos d’Europe.

 –

Le 25 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 19 jours.

 

 

Le 26 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 20 jours.

Ils commencent à voler. Voici le premier qui se pose sur la porte

 

Pui un deuxième sur la porte et un sur le carillon

 

Le quatrième est un peu maladroit.

Je commence par le récupérer par terre dans un coin sombre et peu accessible

puis sur un meuble

sur le haut de la fenêtre

Sur une planchette ou il se sent en sécurité car il y a un nid. Un des parents le sureveille pendant que l’autre part lui chercher à manger.

Enfin, le voilà sur le rebord qui donne directement dehors. C’est la vue de l’intérieur de la pièce aux hirondelles

 

Vue de l’extérieur, on dirait une hirondelle pingouin.

 

Une fois dehors, les oisillons se réfugient sur une poutre.

 Les parents vont faire du sur place pour les encourager à voler un peu plus loin

 

 –

Cela va marcher pour trois d’entre eux, qui volent, s’éloignent, reviennent se poser sur la poutre, mais, là aussi, il y en a un qui ne décolle pas. le père (reconnaissable à ses filets plus longs) va employer les grands moyens. Il attrape l’oisillon par le dos

 

 et il le bascule dans le vide, sous le regard attentif de la mère

 

En fin de journée, ils rentrent dans la pièce et se couchent dans le premier nid libre à côté du leur. Les parents s’adaptent et nous aussi, nous mettons un deuxième carton sur le sol et sous ce nid pour les déjections des petits.

Le 27 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 21 jours.

 Ce matin, ils se sont alignés sur la porte pour réclamer à manger

 

De gauche à droite, les 4 oisillons, leur mère et leur père

 

 

Le 28 juillet 2018 les oisillons de la nichée ont 22 jours.

Tant qu’ils demanderont à manger les parents les nourriront. Ils s’installent vers 17 h dans leur nid. Ils ne se trompent plus et prennent le bon.

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Hirondelles, juillet-3

Hirondelles en juin 2018-3

Hirondelles en juin 2018-3

14/06/2018

Cela fait 5 jours que les petites hirondelles peuvent voler à l’extérieur mais certaines continuent à revenir dans le nid pour se faire nourrir par les parents.

 

 

 

Les deux hirondelles sont extrêmement attentives au confort de leurs oisillons

 

 

18/06/2018

A peine la nichée précédente suffisamment dégourdie pour être indépendante, la femelle recommence à pondre.

Le mâle, assure fidèlement sa fonction de protecteur, perché sur le clou du nid positionné à côté.

 Il interdit l’accès de la pièce aux autres couples en recherche d’un bon coin.

 

Les hirondelles rustiques et celles de fenêtre sont les deux type d’hirondelles (parmi les 88 espèces répertoriées) qui peuvent cohabiter. L’espèce de fenêtre étant plus facilement une citadine par rapport à la rustique plus campagnarde. Dans et autour de la maison nous avons des hirondelles rustiques. La rustique aime les espaces confinés, celle de fenêtre vie dehors et en colonie. Elles n’ont pas exactement le même type d’alimentation ce qui explique que la rustique peut faire son marché relativement bas contrairement à l’autre qui trouve son bonheur assez haut.

 

 L’hirondelle rustique ne vivant pas en colonies comme l’hirondelle de fenêtre, l’an dernier, j’ai été très étonnée de voir cohabiter dans la petite pièce, 8 nichées en même temps. Cette surpopulation  a été peut être aussi à l’origine de la pullulation de  parasites que j’avais constaté dans les nids, entrainant plusieurs décès.

 

24/06/2018

Beaucoup d’hirondelles rustiques volent autour de la maison, souvent très bas, n’hésitant pas à passer très rapidement à quelques centimètres de nos têtes.

 

Bien qu’elles préfèrent nicher en milieu confiné, j’ai vue que le petit nid rond, sous le préau, était visité. En général, elles l’occupent dès qu’elles prévoient une période de chaleur. De la même façon, actuellement, seul le nid le plus exposé à un courant d’air est utilisé.

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Hirondelles, juin -3

  • nid d'hirondelles
  • nid d'hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelle rustique
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelles
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelle
  • hirondelle
  • hirondelles
  • hirondelle

Hirondelles en juin 2018-2

Hirondelles, juin 2018-2

07/06/2018

La fixation de nids

Pour éviter que les nids ne tombent, Michel met un gros clou dans la base ou fixe une planchette dessous. Les hirondelles apprécient les deux formules mais semblent préférer les clous. Il en avait mis d’autres pour servir de perchoir mais elles en ont utilisés plusieurs pour construire des nids autour

.

 

A l’origine, les 3 clous étaient des perchoirs. Les hirondelles ont construit un nid autour du troisième. Vous pouvez apercevoir la tête du clou qui dépasse de la base du nid. D’une certaine façon elles sont adeptes du « béton armé »

hirondelles

Le nombre d’oisillons

 L’hirondelle pond un œuf par jour, pendant 4 à 8 jours. La différence entre le premier et le dernier né est visible. Quand les premières têtes apparaissent, les autres sont encore au chaud au fond du nid.

hirondelles

Le lendemain, il y en a 4 de visibles. Au moment de l’envol je vois qu’il y en a 6 en tout.

hirondelles

Préparation de l’envol

Je ne sais pas quelle est la modification (comportement ou odeur) mais, lorsque les petits sont en âge de pouvoir sortir du nid, les chats et les pies sont excités.

hirondelles

09/06/2018

Le choix du lieu de vie

Les chats commencent à s’agiter, et, quand ils stationnent sous le nid, cela affole les parents. Nous sommes obligés d’attendre la nuit complète pour que les félins aient accès à cette pièce. Les pies se rapprochent elles aussi et jacassent de plus en plus fort.

Je comprends mieux pourquoi les hirondelles choisissent de nicher à l’intérieur de la maison malgré les inconvénients de nos passages et de mon appareil de photos.

Le soir, une fois les hirondelles endormies, en général, perchées sur un clou, nous pouvons allumer la lumière et passer dans la pièce sans les déranger. Elles se réveillent vers 5h du matin et commencent à chanter doucement mais souvent, elles peuvent rester jusqu’à 8 h sur leur perchoir s’il n’y a pas de petits à nourrir.

hirondelle rustique

La sortie du nid

Les chats grattent et miaulent tant qu’ils peuvent derrière la porte close, les oisillons viennent de sortir du nid. Plusieurs petites sont sur la planchette sous la surveillance des parents.

hirondelle

 

hirondelles

  En général, les jeunes sont faciles à identifier, ils ont une petite queue courte

hirondelles

hirondelles

contrairement aux parents qui ont des filets.

hirondelle

La femelle a des filets plus courts que ceux du mâle. J’ai lu que cette différence plus ou moins marquée était fonction des possibilités alimentaires de leur lieu de vie.

La leçon de vol

Les parents montrent les techniques de vol en faisant du sur place, ce qui est un exploit pour des oiseaux aussi rapides. Ils les encouragent à sortir de la pièce, ce qui n’est pas évident.

S’il y a toujours un téméraire ou un casse cou il y a aussi des oisillons qui paniquent et s’accrochent désespérément au nid ou aux objets de la pièce plutôt que de franchir la porte;

hirondelles

 

hirondelles

hirondelles

 

Pour les plus timides, les parents utilisent la gourmandise en présentant de la nourriture mais sans la donner.

hirondelle

 

hirondelle

hirondelle

 

 –

hirondelles

 

hirondelle

 

hirondelle

hirondelle

 

Les parents me surveillent mais ils semblent avoir confiance. Ils savent très bien me dire ou me montrer quand je les dérange.

hirondelle

 

  –

En extérieur

Une fois dehors, les petits volent autour de la maison, rentrent, sortent, se posent sur la pergola et réclament à manger puis reprennent leur manège.

hirondelle

 Les parents restent à proximité tant que les oisillon ne sont pas capables de se débrouiller seuls.

hirondelle

 

hirondelle

hirondelle

hirondelles

hirondelle

hirondelle

hirondelle

 

 –

hirondelle

 

 –

hirondelle

 

 –

hirondelles

hirondelle

Repos

 Retour dans le nid et repos pendant une ou deux heures sous la surveillance des parents.

hirondelles

 –

La toilette est indispensable pour pouvoir voler. Nettoyer le plumage est la première chose qu’ils apprennent.

hirondelles

 

hirondelles

Après les premiers vols, lorsqu’ils retournent dans le nid, cela donne l’impression d’une surpopulation, le temps de retrouver sa place .

  hirondelles

10/06/2018

hirondelle

 –

hirondelle

hirondelles

 

hirondelle

hirondelles

Les jeunes hirondelles ont besoin d’une bonne réserve et donnent l’impression de faire le double du volume des parents. Les premiers vols sont épuisants, les petite hirondelles fondent à vue d’œil.

hirondelle

Elles doivent se reposer, soit dans le nid qu’elles réintègrent soit en se posant sur un support et les parents les gavent jusqu’à ce que les forces reviennent.

hirondelle

hirondelles

hirondelle

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

hirondelles , juin 2018-2