Don Gio nous quitte

Don Gio, juin 2018

09/06/2018

Au moindre petit signe de faiblesse de la part de Don Gio, Haendel est prêt à materner.

Don Gio lui a signalé plusieurs fois qu’il était trop envahissant en grognant très fort, ce qui a provoqué une forte réflexion chez Haendel.

Mais, depuis, il montre qu’il a bien compris les nouveaux codes du groupe. Lorsqu’il se colle contre Don Gio, si ce dernier bouge un peu, Haendel grogne très fort, comme on doit certainement le faire dès que l’on partage des affinités avec un autre chien affaibli. Dans la foulée, Jolas fait de même si Haendel ou Gluck se rapprochent d’elle pour renifler son oreille blessée.

Don Gio en prend son parti.

 

13/06/2018

Mais, lorsque Don Gio donne le moindre signe négatif, la protection rapprochée s’organise autour et malgré lui. C’est attendrissant mais ce n’est pas bon signe pour l’évolution de son état général

 

Gluck reste extrêmement attentif au moindre mini geste de Don Gio. Comme mon grand dadais est de nouveau perturbé, il se montre très maladroit. Gluck me marche sur les pieds, vient au devant de moi et, dans sa précipitation, oublie de freiner, lève la tête et rencontre la mienne (j’ai le nez tout rouge!) et ne comprend pas pourquoi je n’apprécie pas et cela augmente sa maladresse.

 

 Haendel essaie toutes les formes de contact, même sa patte contre la patte malade de Don Gio. Il peut rester comme cela très longtemps.

 

 

Quand Haendel et Gluck ont besoin de se dégourdir, Jolas prend le relais.

Le soir ce sont les chats qui se rajoutent à la garde rapprochée. Dans la journée les promenades s’organisent en fonction de sa demande. Le Pli vit au rythme de Don Gio.

16/06/2018

Ce matin, Don Gio s’est effondré lors du retour de promenade,  le souffle court. Michel  a raccompagné les autres chiens dans la maison. Je suis restée avec Haendel qui ne voulait pas quitter Don Gio. J’ai été très étonnée de son obéissance quand je lui ai demandé de ne pas se coucher sur Don Gio pour lui remonter le moral. Il s’est allongé lentement contre lui et n’a plus bougé jusqu’à ce que Don Gio puisse reprendre sa marche.

17/06/2018

Nous devons lever Don Gio pour les sorties hygiéniques, il a du mal à le faire, même s’il n’a pas d’arthrose. Il y a deux raisons : une fonte musculaire, et, en plus du carcinome sur la patte, une bosse sur l’épaule qui doit lui faire mal quand il prend ses appuis. Une fois debout, il se promène autour de la maison, juste ce qu’il faut et retourne se coucher. Tous les chiens  (même Haendel) respectent maintenant sa distance de confort.

 

 –

 19/06/2018

Ce sont les dernières photos.  Don Gio ne veut plus se lever même quand on lui propose de l’aider. Il a passé une mauvaise nuit, avec une respiration bruyante.

 

Le 19/06/2018, nous décidons de l’aider à passe le pont de l’arc en ciel.

Don Gio a 10 ans et 4 mois

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

Don Gio