Moumine et Ma P’tite Mue, 1 an

Moumine et Ma p’tite Mue

Vendredi 06 octobre 2017, les chipies ont 1 an

Ma P’tite Mue

4 kg 600

Elle  a une petite blessure sur la lèvre supérieure gauche. Difficile de savoir exactement en quoi cela consiste. Dans un premier temps, j’ai bien vue une zone dépigmentée, sous la narine. Elle semblait assez étendue mais ressemblait de loin à une tache d’argile séchée. Quand 2 jours après, Ma p’tite Mue avait toujours la même tache j’ai regardé de près. Une partie de la babine n’avait plus de poils, la peau était rougeâtre et il y avait deux petites marques comme la pointe d’un abcès en formation ou le reste d’un coup de griffes. A tout hasard, j’ai voulu mettre un peu de désinfectant dessus mais elle m’a fait comprendre que c’était très douloureux et elle s’est enfuie. je n’ai pas insisté pour ne pas lui laisser un mauvais souvenir J’ai vu que les autres chats la soutenaient en l’entourant et en dormant autour d’elle (à part Dièse indépendante et râleuse) .

Le 19 septembre

Les première photos une semaine environ après le début de son problème. Une bonne partie de la peau s’est recolorée en noir argenté et mat. La repousse des poils commence.

Le 20 septembre

Cette fois, il y a bien de l’argile sur le nez et les babines. Je commence à me dire que la cause de cette blessure pourrait aussi être liée au le fait qu’elle fourre sa tête dans les trous du sol à la recherche de rongeurs abondants en cette saison. A moins, qu’elle ne fasse comme les chiens qui se badigeonnent la truffe ou le corps avec de l’argile quand il y a un problème de peau.

Le 25 septembre, dans l’enclos des chats

Sur la patte il y a de l’argile collée, le sol est détrempé après la pluie et cela facilite l’agrandissement des trous des rongeurs comme les possibilités d’emplâtre. L’avantage de son bobo sur la babine ou de l’argile sur sa patte, c’est que je peux l’identifier plus facilement

Ma P’tite Mue est la plus indépendante des deux chipies. Elle peut rester de longs moments, seule dans le grenier, ou dans l’enclos. Quand elle a besoin d’affection, elle arrive en courant et en braillant, elle saute sur moi et il devient impératif de lui distribuer des câlins.

Tout sert pour jouer à la chasse. Ici, c’est un petit paquet de racines désséchées.

Le 05 octobre

Le bobo à la babine est guéri. Au premier coup d’œil, c’est de nouveau difficile de savoir qui est qui ! Ce matin, à mon réveil, pendant que Be Bop se vautrait sur moi en ronronnant, une chipie est arrivée, se glissant le long de mon bras, ronronnant tant et plus et se rapprochant dangereusement de Be Bop. Les premiers temps, les chattes les plus âgées envoyaient un brusque coup de patte toutes griffes dehors pour éloigner l’intruse. Puis, au cours du temps, le coup de patte a été plus aléatoire et les griffes pas toujours de sortie. Ce matin, Be Bop continuait de ronronner et de faire semblant de ne rien voir mais les oreilles étaient dressées toutes droites, extrêmement attentives. Tout doucement, en rampant, Ma P’tite Mue s’est rapprochée jusqu’à frôler Be Bop. Les deux têtes qui regardaient dans des sens opposés se sont retournées lentement. Be Bop et Ma P’tite Mue se sont retrouvées museau contre museau, les deux pattes avant de Be Bop encadrant la tête de la chipie qui ronronnait de plus en plus fort alors que les ronrons de Be Bop diminuaient dans le même temps. Cela n’a peut être duré que quelques secondes mais le face à face était assez intense. Très lentement, Ma P’tite Mue à détourné la tête, Be Bop s’est synchronisée mais avec un léger retard. L’explication devait être valable car Be Bop s’est ostensiblement allongée sur moi. Ma P’tite Mue s’est lancée dans un gros bâillement puis elle a allongé la tête et a donné quelques coups de langue symboliques sur le bout des poils de Be Bop. J’ai signalé qu’il était l’heure pour moi de me lever et chacune  s’est écartée dignement. J’ai pris le lecteur de puce pour savoir quelle chipie avait affronté Be Bop, Comme il a fallu que je passe doucement plusieurs fois l’appareil autour de son cou avant qu’il ne capte la puce, cela a déclenché des ronrons supplémentaires.

Moumine

4 kg 500

Moumine ou une variante du chat du Cheshire

Moumine distribue facilement son affection. Elle est toujours présente pour soutenir Be Bop même si cette dernière refuse une trop grande intimité.

Chez les chats, chaque fois que nous franchissons une porte ou passons dans un espace non éclairé, il faut faire très attention, Moumine peut être couchée dans le passage, les 4 pattes en l’air pour demander un câlin. Quand je suis couchée, elle se glisse tout doucement sous la couette pour être au plus près de moi. Souvent, je ne la sens pas arriver mais je ne peux pas passer à côté des ronrons sonores.

Moumine continue de téter sa sœur de temps en temps ou à se lover contre elle.

Les chipies

Elles chassent de concert ou séparément, cela dépend du moment. Elles dorment pattes dans pattes ou loin l’une de l’autre. Dehors elles jouent à la bagarre ou elles se croisent en faisant semblant de s’ignorer. L’enclos des chats est leur domaine, elles ne sont jamais allées sur le grand terrain et elles ont beaucoup de centres d’intérêt dans cet espace. Un seul moment de nostalgie, c’est lorsqu’elles sont sur le rebord de la fenêtre de la chambre et qu’elles regardent les mésanges qui volètent juste en face.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

06/10/2017

1 2 3 4 150