27/02/2016

Samedi 27 février 2016

J’apprécie d’avoir des mésanges car elles consomment, entre autres, les chenilles processionnaires. Leur consommation de graines, gras et boules de gras diminue. Cela veut peut être dire qu’elles commencent à trouver dans la nature ce qui leur convient. Il y a du monde à l’entrée de tous les nichoirs et notre voisin a même une nichée de grands ducs dans son sapin.

Je garde encore mes petits vieux au repos et ils n’ont pas le droit de courir avec les autres sur le grand terrain. Don Gio l’accepte assez facilement mais Blue revendique et compense en demandant des petits bouts de beurre dans la journée.

Blue

 

Don Gio a l’arrière toujours un peu faible mais cela va bien mieux.

 

Les allergies au niveau des yeux sont revenues pour Gluck, les pollens sont là

 

 

 

 

Haendel fait soigner son crâne et imite toutes les attitudes de Don Gio dans les mêmes circonstances (pour Don Gio c’est l’intérieur des oreilles car Gluck bave dedans plusieurs fois par jours). Dès que j’appelle Haendel, il vient, s’installe dans le coussin préféré de Don Gio, prend la même position, les deux pattes avant jointes et débordants du coussin, la tête posée dessus. Les deux coupures liées au coup de dents sont franches, propres et se referment assez vite. Les soins sont plutôt symboliques. J’utilise un peu de sérum physiologique, je tamponne avec un coton à démaquiller et je mets une noisette de Bétadine gel. Bien sûr il  faut présenter, tout ce que j’utilise et Haendel renifle consciencieusement avant de donner son autorisation par un petit léchou sur les emballages.

 

 

 —

 

 

  

Pas de photos des petites Muyres, elles sont parties en vadrouille dès l’entrée dans le champ.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

27/02/2016