Piqûres d’insectes…morsures de serpent

Piqûres d’insectes

  • frelons, guêpes, abeilles, taons, mouches, moustiques,

  • La piqûre est quelquefois douloureuse avec une réaction locale

  • transmission d’agents infectieux

    • leishmaniose

    • dirofilariose

  • réaction allergiques grave

    • Œdème de Quincke (gonflement de la face)

    • choc anaphylactique  (perte de conscience..)

Morsures de serpent

Il s’agit, le plus souvent dans nos régions, d’une morsure de vipère. Elle se reconnait à sa tête triangulaire, de petites écailles, une pupille en forme de fente verticale et une queue qui se rétrécit brusquement

  • 2 trous distants de 5 à 10 mm

  • brusque œdème douloureux

  • bleu, nécrose, à l’endroit de la morsure au bout de quelques heures

  • réactions allergiques

  • prostration, hypotension

  • troubles digestifs (vomissements, diarrhées…)

  • troubles respiratoires (halètements, langue bleue..) souvent lors de morsures à la face

  • atteinte vasculaire

  • atteinte cardio respiratoire

  • insuffisance rénale aigüe

un œdème local sans autres signes généraux est moins grave qu’un œdème étendu avec des signes généraux plus ou moins importants.

Dans tous les cas, il faut transporter rapidement l’animal chez le vétérinaire.

Soins d’urgence

  • refroidir la morsure (eau, glace sans contact direct avec la peau…)

  • Pour les morsures à la patte, immobilisation du membre par un bandage léger

  • surtout, ne pas inciser ni poser un garrot

  • coucher l’animal sur le côté

  • portez le jusqu’à la voiture

Jolas avale un bourdon

Jolas vient de faire un remake de Jonas et la baleine mais ici, il est intitulé « Jolas et le bourdon »

A midi, au moment de passe à table, Michel me signale que Jolas a un comportement bizarre. Elle rentre dans la pièce et effectivement, elle est agitée mais, impossible de savoir ce qui la gêne. Comme j’ai déjà fait ma piqure d’insuline, je mange mais je garde un œil sur elle. C’est facile car elle est très souvent contre moi. L’agitation est sporadique mais de plus en plus violente et désordonnée, comme un chien qui prépare une torsion d’estomac.

Je me raisonne:

  • elle a l’estomac fixé, cela serait vraiment pas de chance

  • je palpe le ventre, au toucher, il ne semble pas y avoir de dilatation

  • je palpe  entre les cuisses, elle ne semble pas constipé mais, avec tout ce qu’elle avale pour se documenter, il y a peut être quelque chose qui l’irrite vers la sortie. Cela serait très récent, hier, sa digestion était correcte. Je lui fait quand même laper un peu d’huile, elle peut avaler.

  • son stress est important, je lui donne un comprimé de Spasfon que je cale au fond de la gueule.

Il faut une vingtaine de minutes pour que le produit soit vraiment efficace. Elle se réfugie entre mes jambes et la table. Brutalement, elle se met à avoir des spasmes et à tordre les mâchoires comme le fait Haendel quand les siennes se bloquent. Elle vomit mais, étant donné comme elle est située, il m’est impossible de savoir ce qu’elle a rejeté. je me lève, la déplace doucement. C’est un gros bourdon, sur le dos, encore vivant car il agite mollement les pattes : elle l’avait gobé tout cru !

Mon repas est expédié au lance pierre. Maintenant que l’objet du litige a été expulsé, je m’assois  sur le canapé et la câline doucement pour finir de la calmer. Brusquement, elle saute, complètement paniquée dans mes bras puis sur le canapé. Michel intervient en  l’obligeant à s’assoir par terre puis à se coucher sur le côté. Avant que je puisse lui dire que je ne trouve pas cela approprié, le mouvement  fait pression sur ses organes et elle a un long renvoi. Elle va un peu mieux. Je regarde le ventre, les orifices qui pourraient être litigieux, le dessous des pattes pour vérifier qu’il n’y ait pas une épine de plantée et tout ce qui pourrait ressembler à un œdème après piqure entre les poils.

Pour vérifier si la gorge n’est pas enflée,  je donne un morceau de beurre (elle aime beaucoup)  et nous en profitons pour y glisser un deuxième comprimé de Spasfon, le premier semblant insuffisant.

Deux heures après, elle commence à se calmer

jolas15033101

et à s’endormir