25/04/2015

Les hirondelles

 —

Je suis intriguée par ce paquet de plumes qui ne bouge pas .

Comme c’est le premier nid qui a été occupé, je pense d’abord à une naissance d’oisillons,  mais, dans ce cas, , la veille, les hirondelles font la chasse aux chats et lancent des avertissements sonores avec 2 coups brefs et une fois l’éclosion faite, nous les entendons « roucouler » doucement

Là, le comportement est bizarre. Le mâle se perche sur le rebord du nid, puis il plonge la tête dans le nid. Il y a la touffe de plumes et de l’autre côté la femelle qui est entrée et qui se trouve au fond, hors de ma vue. Ils s’agitent comme s’ils voulaient expulser un oisillon mort ou un œuf . D’autres hirondelles tournent en piaillant dans la pièce.

Je me renseigne sur un forum spécialisé et le verdict tombe  :  c’est certainement un adulte mort. Michel monte sur l’escabeau et regarde l’intérieur du nid avec une glace. Il enlève l’oiseau mort et quelques minutes après, les hirondelles reviennent et explore le nid. L’ensemble se calme petit à petit et reprend des activités normales.

Sur la planchette, il y en a deux qui bavardent

 

 

Sur le clou, à côté du nid, le mâle fait sa toilette.

 

Sur une autre planchette, une hirondelle regarde.

 

Nous verrons plus tard ce que cela deviendra et  la vie reprend un cours normal.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

25/04/2015

4 Responses

  1. Jo

    Comme pour nous les humains, un moment c’est le départ, le vrai.
    Je suis un peu dans ma nostalgie ces jours… Mais heureuse de suivre les aventures des hirondelles à nouveau. Merci de tous ces partages.

    • Bernadette

      Les départs sont toujours tristes pour ceux qui restent. Les autres hirondelles ont mis du temps avant de réaliser qu’elle était décédée. La survie étant primordiale, elles ont essayé à deux de la sortir mais c’est plus lourd qu’un œuf raté ou un très jeune oisillon mort. Ensuite, elles ont appelé d’autres hirondelles comme elles le font quand un chat menace les petits et comme elles n’y arrivaient pas, la dizaine d’hirondelles s’est mise à tournoyer dans la pièce en criant le plus fort possible, ce qui a provoqué notre arrivée. Une fois l’oiseau enlevé, elles ont inspecté et réintégré le nid

  2. Laurence Peintre

    Toujours un plaisir pour moi de suivre la vie du Pli, l’évolution des léos, les « petits » qui grandissent et s’épaississent.
    Pour les oiseaux qui vivent dans la nature, ce sont les oiseaux charognards ( corbeaux, corneilles dans nos contrées … ) qui « débarrassent  » et se nourrissent des oiseaux morts. Pour vos hirondelles, c’est triste.
    Quand j’ai vu votre pommier mort, je n’ai pu m’empêcher de penser à ma belle glycine qui m’a quittée cette année après 16 ans de vie, je l’aimais tellement. J’en ai planté une nouvelle mais tant d’années seront nécessaires pour qu’elle m’offre ses jolies grappes mauves.
    Bonne soirée Bernadette.

    • Bernadette

      Je fais comme vous, je m’attache à mes plantes, certaines sont si belles et si apaisantes.
      Cette année, nous avons beaucoup d’oiseaux de tailles et d’aspect différents et nous les entendons chanter dès 5 h du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.