21/08/2017, quelques nouvelles des léos

Lundi 21 août 2017

Quelques nouvelles étalées sur plusieurs jours.

Petite halte à proximité d’un des pommiers. Ce sont de toutes petites pommes que les chiens et les perdrix aiment bien manger. Pour les faisans, je ne sais pas s’ils les consomment mais ils sont souvent à proximité. J’ai cherché leur type d’alimentation quand ils sont en liberté c’est plus varié que je ne le supposais. L’analyse faite par l’ONCFS confirme un comportement opportuniste avec une base alimentaire plutôt animale pour les faisandeaux (carabes, mille-pattes,  escargots,  pucerons,  punaises,  fourmis, araignées, larves de papillons, etc.) et végétale à l’âge adulte, dont des plantes cultivées comme le blé, maïs, orge… mais aussi beaucoup de graminées sauvages. Notre champ avec ses graminées et ses insectes, celui du voisin avec ses cultures  le petit bois attenant doivent être un marché de choix pour eux.

 

Michel coupe, scie, nettoie…

 

Don Gio

Il se promène seul mais quand le moral ou le physique sont légèrement moins bon, il est accompagné. Haendel est souvent volontaire pour jouer le rôle de la nounou.

Quand Jolas ou Jarouska sont de garde, elles l’accompagnent de façon plus discrète.

 

Europe est quelques fois à proximité lors des pauses mais je n’ai pas l’impression qu’elle participe à la protection de Don Gio. Dans la maison, lorsqu’elle sent qu’il est plus faible, elle lui volerait bien dans les plumes mais elle a compris que cela ne nous fait pas plaisir. Elle se contente de grogner pour la forme s’il est trop près.

Europe

Europe a un comportement indépendant dans le champ. Une fois de retour, elle communique avec nous, fait des câlins, frétille, envoie des signaux positifs pour que l’on comprenne qu’elle veut rester le plus longtemps possible dans la pièce avec nous. Malgré cela, nous la ramenons tous les soirs avec Feedback dans son enclos. C’est préférable pour les chats comme je l’ai constaté de nouveau quand Michel a oublié de fermer la porte de leur enclos qui donne sur le grand terrain. Au lieu de se sauver, Be Wa est venue miauler doucement devant la porte de la cuisine pour signaler qu’il  y avait quelque chose d’anormal. Je n’ai pas eu besoin d’entendre, j’ai compris ce qui se passait quand j’ai vu Europe sautant devant la porte alors qu’une seconde avant elle était sensée dormir profondément à l’autre bout de la pièce.

 

 

Feedback

J’ai regroupé l’essentiel des dernières photos de Feedback sur la page de son anniversaire. Dans le champ, Feedback tolère facilement la proximité des chiens.  Feedback et Gluck se côtoient très poliment. Chacun sait exactement ce que l’autre accepte ou n’accepte pas mais ils ne cherchent pas à entretenir une relation. Par exemple,  lécher les oreilles de l’autre, ce que font facilement, Gluck, Don Gio et Haendel entre eux.

Gluck

 

 

 

 

Haendel

 

Comme à son habitude, Haendel monte la garde, non pas en tournant la tête pour élargir son champ de vision mais en tournant sur lui même comme une toupie lente.

Ce mode de surveillance pivotant ne peut s’effectuer que très progressivement. Les rares fois où il a été obligé d’accélérer le mouvement, il s’est affalé au sol. C’est un exercice de haute voltige, angoissant, qui requiert toute son attention car le mélange de pinceaux est évident.

 

 

 

 –

Jarouska

Pour Jarouska, être de protection de Don Gio n’empêche pas de profiter d’un petit casse croûte. Une pomme à cidre fait l’affaire quand il n’y a pas de Grande Berce à mâchouiller.

 

 

 

Il reste encore quelques mûres à déguster

 

Jolas

 

 

Mon pommier favori  (et celui de Jolas) c’est celui là avec de grosses pommes vertes légèrement acidulées

Quand nous revenons vers la maison, il y a toujours une chipie qui attend le long du grillage de son enclos et qui fait un bonjour aux léos

Les visites

Constatation

Avec l’âge et la fatigue, j’ai de plus en plus envie d’avoir un environnement ZEN ! Les visites sont agréables mais elle peuvent aussi être perturbantes :

  • les chiens doivent rester « bien élevés » et ne pas baver langoureusement sur les habits bien propres de certains invités. Ce qui est une grosse contrainte pour eux

  • le chien résident et le chien invité ne doivent pas régler des petits différents de jalousie. Surtout de part et d’autre du visage de l’invité tétanisé

  •  si une personne a eu l’idée malencontreuse d’offrir discrètement un bout de fromage au gentil léo couché à côté d’elle, (chien qui se met à mâcher bruyamment en lorgnant les autres) il faut gérer les invités et le dessus de la table quand se met en branle 7 popotins, fouets balayeurs ou têtes chercheuses.

  • Une chienne peut arriver « en chaleur », ou, « c’est pour bientôt », ou, « c’était il n’y a pas longtemps mais c’est fini », ou, comme pour Jazira, avec une rémanence ovarienne qui la transforme en bombe sexuelle permanente. Il faut penser aux lendemains qui ne chantent pas avec les 4 mâles qui régleront leurs problèmes de tensions plus ou moins bien jugulées le temps de la visite

  • en présence d’un enfant, il ne faut pas oublier l’idée ou le geste saugrenu quand il s’ennuie ou quand l’attention des adultes se relâche, souvent en toute fin de visite. Cela  pourrait laisser un sentiment de grande insécurité à l’animal chaque fois qu’il apercevra de nouveau un enfant du même âge, ou, il pourrait avoir une réaction justifiée de son point de vue canin mais inadmissible du point de vue humain.

Conséquence

Nous mettons Europe et Feedback dans leur enclos, nos chiens dans le jardin, le ou les chiens invités dans l’ancien enclos à côté du chemin, les chats chez eux et les personnes dans la grande pièce avec nous. Cela nous permet profiter pleinement d’un petit moment commun, lors de visites

Lors de la visite de nos enfants, petits enfants et leur chienne Nous avons renouvelé la même disposition. Nous avons ajouté la porte de l’enclos des chats fermée à clé. Pour les visites de  Simone ou pour celle de Stéphanie et de Tiphaine nous ne prenons aucune précaution. Les chiens s’éclatent : pas de contraintes, beaucoup de câlins….pour le coup, ils seraient presque bien élevés !

Jazira

Cela nous a permis d’apprécier la visite d’Elisabeth avec Jazira et Ganesh. Depuis son traitement de la thyroïde, Jazira va bien mieux. Ganesh est en forme mais il n’a pas voulu poser pour la photo

 

Quelques roses, sont encore présentes

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

21/08/2017

14 Responses

  1. Bonjour Bernadette,
    J’ai parcouru ce billet avec plaisir (comme les autres d’ailleurs). Du bonheur de voir vos gros et beaux chiens … et une envie lorsque je vois votre verdure. Oui, votre terrain est bien vert et vous avez des fleurs.
    En Haute Provence nous sommes en vigilance sécheresse. Même si les incendies ne sont pas arrivés jusqu’à nous tout est grille, calciné. La pluie n’est pas tombée depuis le mois de Mai ….

    Maintenant pour les visites …. comme je vous comprends ! Il en est de même pour nous. pas facile parfois de rester « zen ». Mes enfants et petits enfants sont venus. Nous faisons toujours très attention. Nos chiens sont « presque » bien élevés mais Meije n’est pas facile. Nos chats vont se cacher … il n’y a plus personnes.
    Savez-vous …. vite que l’été se termine et que l’on retrouve nos petites habitudes.

    Bonne soirée à vous deux. Caresses à toute la tribu.

    • Nous commençons seulement à ressentir les conséquences de l’été. Malgré les pluies fréquentes, les graminées se dessèchent, les feuilles des arbres tombent et le saule pleureur n’est plus en bon état. Dans l’ensemble c’est loin de l’été de 2003 avec les rats qui s’étaient réfugiés dans les habitations après avoir emprunté les galeries désertées par les taupes qui cuisaient littéralement à la surface des taupinières!

  2. halphie daffoddill

    Le philosophe disait que les visiteurs nous font plaisir deux fois :

    quand ils arrivent
    et
    quand ils repartent !

    Hihihi !

    Moi je n’ai jamais eut de patience…ni avant…ni maintenant…trop d’impondérables a essayer de maîtriser !

    Bizhoux doux a tous et toutes !

  3. josette, Just Earl

    comme les commentaires des précédentes visiteuses,, j’ai souri à vous lire, sur le sujet des visites. Mais apparemment, vous vous en sortez avec élégance.
    Je constate aussi, que les Feedback et Europe, pièces rapportées dans votre meute, sont, grâce à votre attention assez bien emboités dans votre puzzle, mais avec certaines retenues..
    bonne soirée

    • Je suis trop terre à terre ou trop anxieuse pour penser que le ciel ou la nature pourvoiront à un bon équilibre, alors, je prends les devants 🙂

  4. Nicole Duport

    Toujours contente de suivre la vie du Pli, j’ai admiré votre organisation « visites » …sauf que si j’étais le visiteur il ne me ferait pas peur d’avoir un peu de bave sur le pantalon contre un câlin, j’ai eu cela au quotidien !
    Bonne journée à vous

    • Cela dépend de la raison et des circonstances de la visite 🙂 mais c’est vrai qu’un look décontracté est plus facile à gérer

  5. Pas facile à gérer une meute de léos comme la vôtre surtout en présence d’invités, j’ai bien ri en lisant votre constatation !!! Je suppose que Michel vous aide bien comme à son habitude 😉
    Par contre, je suis un peu triste de voir Don Gio vieillir si vite…

    Je vais être grand-mère en janvier prochain et je pense déjà à la gestion du comportement de Douglas en présence du bébé chez nous. Il est très affectueux et adorable mais si gourmand qu’il va falloir sévir au moindre coup de langue qui va s’égarer au passage sur de petites mains potelées 😉

    Bonne journée à vous deux.

    PS : Votre pommier est bien garni !

    • Félicitation pour la future naissance 🙂 . Tout devrait bien se passer avec Douglas, qui, d’après ce que j’ai vu sur votre blog, semble un chien parfaitement géré et équilibré.
      La moyenne de vie d’un léonberg (comme celle de tous les chiens géants) est assez courte. Statistiquement autour des 7ans 1/2. Il y a bien sûr, des décès plus précoces et des durées de vie qui peuvent atteindre le double de cette moyenne. Toujours en moyenne, comme chez beaucoup de mammifères, les mâles vivent moins longtemps que les femelles, avec, comme toujours des exceptions. Don Gio va sur ses 10 ans et malheureusement son vieillissement est « normal » même si, comme vous, cela m’attriste. Je suis pour adoucir le confort de vie d’un animal malade ou âgé mais contre tout acharnement médical. En principe je n’agirai pas pour prolonger inutilement sa vie surtout si elle devient douloureuse. Pourtant, j’ai géré l’accident de Be Bop à l’inverse de mes convictions et je ne le regrette pas. C’est difficile d’être clair dans sa tête et dans ses actes quelquefois !
      Notre pommier ne donne pas des pommes régulièrement, il peut même sauter quelques années, mais quand il le fait, c’est en abondance.

  6. Clo de Tahiti

    J’accepte toutes les lechouilles sans problème de mon côté 😉 promis je ne mettrai pas mon tailleur Chanel pour vous rendre visite 😀

  7. les lichouilles des leos ;c’est super ; DOUGGY fait des bisous tres baveux mais tellement sympas que l’ ont
    oublie (la creme de jour ) ils donnent tellement d’ amour ; pleins de gros calins aux loulous et caresses aux minous
    tenue survet .

    amicalement a vous BERNADETTE et a MICHEL

Laissez un commentaire