21/02/2016

Dimanche 21 février 2016

Blue

9 ans 1/2, 59 kg, 78 cm.

 

 

 

L’arrière  de Blue est raide, elle compense la déformation liée à la broche qui maintien son doigt cassé fin 2008. Je me suis demandée par la suite, si son confort de déplacement, de statique et son confort de vie  tout court n’auraient pas été mieux si le vétérinaire avait enlevé le doigt en question au lieu de le fixer avec une mini broche, lui bloquant l’articulation complète de la patte. Quelquefois, en voulant bien faire, on se trompe.

Cette intervention qui aurait du être bénigne avait  complètement déraillé et il a fallu  un risque de gangrène, un nouveau vétérinaire moins têtu et 3 mois de soins pour qu’elle s’en sorte.

http://santeleo.lejournaldupli.fr/dossiers/doigt_casseblue.htm

Dans sa jeunesse Blue était une adepte du fouet  très gai. Elle était capable de le dresser à la verticale, de le mettre en point d’interrogation, en tire bouchon, en ramasse miettes, faire des 8 avec et encore plein d’autres loufoqueries. Maintenant c’est une mamie avec un fouet  bien dans le standard : « … tombe droit en station et n’est que très légèrement recourbée quand le chien est en mouvement ; si possible pas portée plus haut que le niveau du dos »

Blue  signale que Michel est fatigué. Elle prend l’expression adaptée à la situation mais elle délègue le soutien moral, ce qui est inhabituel.

Jolas vient voir  aussitôt mais ne sais pas quoi proposer. Pendant ce temps, je réalise que Blue n’est pas si inquiète que cela.

Gluck vient se coucher à côté du banc sur la gauche de Michel

Don Gio couché du côté droit de Michel, observe mais n’intervient pas,

Il n’a même pas l’air stressé

 

A voir le manque de motivation des plus âgés, je me demande si nous n’allons pas avoir un cours de responsabilité dans le groupe et je m’apprête à photographier Jolas ou Jarouska en action…

C’est Haendel qui se présente timidement.

 Gluck change de place, Blue s’éloigne, Don Gio regarde ailleurs, Michel se retrouve sous la surveillance du petit qui prend  aussitôt son travail très au sérieux.

Tellement au sérieux que Michel doit le pousser plusieurs fois pour que la garde rapprochée ne se termine pas sur ses genoux…

 mais c’est sans compter sur la détermination compassionnelle de Haendel

 

 

Mentalement, Haendel a fait des progrès spectaculaires en un an mais la meute continue de le gérer comme un jeune léo et il continue à se comporter comme tel, pourtant il aura 4 ans dans un mois.

Je le trouve très « jeune adulte » sur cette série de photos mais chaque gros progrès s’accompagne d’un effet de balancier et je me suis retrouvée un moment après avec un léo/chiot de 2 mois d’âge mental, mordillant mes vêtements comme si j’étais sa mèreet depuis cette expérience, il s’entraîne à me garder quand je suis devant mon ordinateur.

   

 

Gluck

 

C’est le retour des allergies pour les yeux de Gluck.

Jolas

 

 

Jolas est très expressive, elle utilise tous les atouts de son corps pour communiquer

  

Elle est attentive, il y a un bruit ou une odeur

 

5 faisans s’envolent sous son regard ébahi

 

 

Jarouska

Elle est dans une période plus pondérée par rapport à sa sœur. Elle regarde à travers les buissons dans la direction de l’envol des faisans

 

 

ou elle fait sa timide

Gluck, Jolas et Jarouska montent la garde en face de la porte de la cuisine.

 

C’est une garde des plus passive proche du phoque ou de l’otarie affalée pour Gluck

  

Jarouska

 

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

21/02/2016

Laissez un commentaire