17/01/2015

Samedi 17 janvier 2015

  

Les chiens cherchent des rongeurs. Jusqu’à maintenant la prise appartenait à Don Gio mais cette fois, Gluck a montré de façon brève mais suffisamment explicite que c’était à son tour d’avoir la priorité et, comme il n’a pas trouvé de rongeurs, il a fait la démonstration avec un épis de maïs.

 

Dans l’enclos du kiosque, c’est un peu vide,

les fleurs sont bien cachées.

Le mobile offert par Patricia a bien résisté

Blue

Elle est dans une période heureuse, elle propose ses cordes ou des bouts de bois, de préférence à Jolas.

Gluck

Haendel

 

Haendel se couche maintenant avec sa croquette bien mise en évidence à côté de lui. C’est « la sienne », les petites n’ont plus le droit d’y toucher et il le leur signale. Jolas n’est pas de cet avis. Elle n’ose pas la prendre mais elle a manifesté bruyamment son mécontentement.

Je soigne les oreilles de Jarouska et, comme cela lui fait du bien, elle vient facilement, se couche, présente une oreille et quand c’est fini, elle fait un tour sur elle même et présente la deuxième oreille. Ensuite elle s’endort paisiblement Jolas a tout observé à la façon Haendel, la truffe sur les produits et la tête contre celle de sa sœur.

Comme cela ne lui apportait rien, elle s’est déplacée sur l’autre tapis.

Quand j’en ai fini avec Jarouska, Jolas s’est couchée pour avoir son tour, en utilisant les mêmes expressions que sa sœur. j’ai posé les produits près d’elle, fait un semblant de nettoyage et cela a suffit pour la satisfaire.

 

Pour voir l’article en pleine page dans le journal

Laissez un commentaire