15/01/2015

Jeudi 15 janvier 2015

Gluck est très heureux que je m’intéresse à lui particulièrement. Je lui demande de s’assoir, je recule pour prendre la ou les photos et ensuite, je m’arrange pour protéger l’appareil et gérer en même temps un chien hyper heureux qui fait des bonds partout et qui sauterait dans mes bras s’il le pouvait.

 

Gluck et Haendel

Haendel

Don Gio

 

 

Blue et les petites nous ont rejoints.

C’est le moment de se regrouper pour rentrer.

Blue en tête

Jolas derrière

Les chiens s’arrêtent le long d’un buisson, ils ont senti l’odeur d’un faisan, il y en a souvent à cet endroit.

Jolas est tentée de faire comme les grands mais elle se méfie un peu de leurs réactions, elle n’est plus un bébé qu’ils tolèreront mais elle n’est qu’une jeune future adulte qui devra trouver sa place. Jarouska ne semble pas avoir le même type de motivation.

L’arrière de Jolas reste en place pendant que l’avant s’étire comme un accordéon.

Blue a émis un frémissement de rappel à l’ordre pour que Jolas n’avance plus (ce qui me semble entièrement justifié dans un cursus d’éducation de groupe) mais Haendel n’est pas du même avis . Il se déplace et se met entre elle et Jolas. Sa technique de défense des petites lui est bien personnelle. Il fait le « bloc », tête rentrée dans les épaule, et, sans bruit, il s’appuie doucement contre l’arrière de Blue qu’il déstabilise. Le temps que Blue reprenne son équilibre, la mini tension entre elle et Jolas n’a plus lieu d’être. Il a donc compris que c’est le nouveau point faible de Blue.

Blue regarde d’un air attendri ses filles adoptives

qui s’approchent de la bouillasse mais là, Haendel n’intervient pas, Blue a entièrement raison, une patauge dans la boue, c’est délicieux.

Jolas ferme la marche pour le retour.

Dans l’enclos du kiosque

Quelques surprises bien cachées

De retour à la maison, Jarouska demande à Blue de la materner et….Blue accepte, ce n’est pas dans sa nature

Il doit y avoir un problème. Vérification faite, Jarouska a une double otite.

Pour voir l’article en pleine page dans le journal

4 Responses

  1. Boulay Chantal

    Je suis en admiration devant Gluck et l’amour qu’il vous porte Bernadette , nos léos savent « dégouliner  » de tendresse dans ces moments là .
    Idem pour leur rapport entre eux , c’est toujours extraordinaire de voir comment ils savent se remettre en question quand un sujet de la meute à des misères
    Plein de caresses à tous vos 4 pattes

  2. catherine

    GLUCK prend la pose photos; il est super; HAENDEL a le
    poil qui a beaucoup foncé presque noir ; j’ espere que
    JAROUSKA va mieux ; pleins de calins aux 4 pattes

    amicalement a vous BERNADETTE et a MICHEL

Laissez un commentaire