• Jolas

Du 14 au 18 janvier 2018

Don Gio

Au moment du départ en promenade, un groupe de léos heureux ( Jolas, Jarouska, Haendel et Gluck) voulaient me faire fête. Don Gio était sur la trajectoire. Il n’a pas eu le temps de dire ouf, les chiens l’ont bousculé, fait tomber et lui sont passé dessus, le tout sans donner l’impression d’avoir conscience de ce qu’ils venaient de faire. Heureusement, à cet âge, Don Gio est encore bien souple mais il sera « château branlant » pendant quelques jours.

Don Gio se remet relativement bien de la bousculade qu’il a subi, mais, prudemment, il a changé de coin pour monter la garde

Europe

Europe et Feedback

Feedback

Gluck

Haendel

Petite séance pour Haendel et Jolas avec une nouvelle ostéopathe il y a 4 jours. Mentalement, Haendel a un souvenir particulièrement positif des séances qui a eu pendant sa croissance et il a fait le lien avec cette personne. Il s’est donc prêté en toute confiance à la manipulation douce qui lui était proposée.

La position « en vache » soulage le dos

Jolas, Europe et Feedback

Jarouska et Europe

Jarouska

Elle est revenue du champ en boitant fortement de l’arrière. J’ai eu droit au regard du pauvre chien qui a tous les malheurs du monde et à une demande pour partager les privilèges de Jolas dans la chambre.

Jolas

La séance d’ostéopathie faite il y a quelques jours n’a pas apporté de modification visible à son problème, elle démarre toujours sur 3 pattes pour prendre ensuite un rythme plus normal sur 4 pattes. Par contre, sur le plan mental, elle a énormément apprécié « les gros câlins bien doux » essayant même de se glisser entre l’ostéopathe et Haendel au moment de la séance.

La pluie présente depuis plusieurs jours fait que le sol argileux n’absorbe plus l’eau (ou très mal). Le terrain devient glissant comme du verglas ou spongieux. Encore mieux, beaucoup d’endroits se transforme en piscines improvisées. Jolas profite amplement des bains de boue.

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

14/01/2018

Laissez un commentaire