09/07/2017, gestion de crise

Les hirondelles

Du 05 au 10 juillet 2017

Dans la pièce aux hirondelles, il y a deux nichées actuellement qui ont à peu près le même âge.

Nid en coin près de la cuisine

Cette nichée de 6 oisillons est bien nourrit par les parents, mais, elle risque avoir un problème. Sur les photos, j’ai l’impression qu’il y a des parasites (petits points sombres) sur le nid et sur la poutre. Si je ne me trompe pas, la nichée sera condamnée car les oisillons ne sont pas encore en âge de partir avant que cela ne prolifère.

05/07/2017

07/07/2017

08/07/2017

09/07/2017

Nid près de la fenêtre

Dans l’autre nichée, à proximité de la fenêtre, les oisillons sont un peu plus jeunes

07/07/2017

Gestion de crise

Ce matin nous avons trouvé un petit tombé du nid, les pattes entortillées dans des brindilles et du poil de chien. Comme il est à égale distance des deux nids, impossible de savoir à qui il appartient. A tout hasard, nous l’avons posé sur une planchette. Après plusieurs chutes car il se penche en ouvrant le bec au passage des hirondelles qui volent, nous l’avons installé près d’un nid mais cela ne devait pas être le bon. Nous avons vu une des hirondelles adulte se mettre en protection de ses petits en se posant sur le nid  et l’autre contourner le petit affamé et le propulser au sol. L’adoption est refusée!

Michel l’a donc déposé dans l’autre nid et pour l’instant, les deux parents ne l’ont pas éjecté.

 

10/07/2017

Malheureusement, c’est bien ce que je pensais, il y a un problème de santé dans une couvée au moins. Ce matin deux oisillons morts sur le sol et je suppose que cela va continuer.

Liens

Conseils pour gérer un oisillon tombé du nid

Ornithomedia

LPO ou LPO

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

09/07/2017

10 Responses

  1. Clo de Tahiti

    Vous avez un bien beau métier mais difficile aussi : nounou pour hirondelles 😀

    • Chaque année il faut repérer les kamikazes qui se penchent trop tôt et les différencier des oisillons malades que les parents soignent à leur façon en les balançant hors du nid car contagieux. Là je ne suis absolument pas douée et je réagis en humain en voulant sauver tout le monde, ce qui est une erreur !!

  2. Hé oui ça commence à faire du monde tout ça ! Heureusement apparemment à force d’observation vous avez retrouvé le bon nid !
    Je les trouve toujours aussi vilains petits avec leurs plumet duveteux sur la tête … mais tellement attendrissants.

    Amicalement.

    • Ce n’est pas très joli selon nos critères humains. La surpopulation entraine toujours des problèmes de santé et là les parasites sont bien présents. Je ne sais pas si les deux nichées auront le temps de s’envoler

  3. Marie-Christine

    Oh mince… C’est quoi ces parasites ?

    • je ne sais pas, si j’arrive à en photographier de près je pourrai en demander l’identification sur un site spécialisé. les parasites sont nombreux chez les oiseaux et cela va du bénin au grave pour la survie des oisillons ou des adultes.

  4. Nicole Duport

    Je suis intriguée moi aussi par ces parasites, de quelle façon sont ils nuisibles ? et les autres années y en a-t-il eu ?
    Il y a peut-être des solutions avec les huiles essentielles à vaporiser ou déposer sur le bois…
    Bonne chance à ces petits oiseaux dont les parents et vous-même vous occupez si bien.

    • C’est une année à pommes et aussi une année à insectes. Il doit y avoir un lien climatique 🙂 . Beaucoup d’insectes, cela veut dire beaucoup d’alimentation pour nos hirondelles, beaucoup plus de nichées dans un espace identique et par conséquence une augmentation de risques sanitaires. Il fait chaud, les pièces sont maintenues à l’ombre, l’idéal pour les puces et les parasites qui aiment cette ambiance. S’il fait trop chaud ou trop froid, il n’y aura pas assez de nourriture pour les oisillons, s’il fait trop sombre, il y aura prolifération de parasites dans le nid, sur l’oiseau ou dans l’oiseau (tiques, poux, puces, vers, etc…) avec des conséquences variables.

  5. pas de chance pour ses petites hirondelles infecter par des parasites ; et peut -etre du a cette grosse chaleur ;j’ espere qu’ils sent sortirons ;pleins de calins aux leos

    amicalement a vous BERNADETTE et a MICHEL

    • La pièce est plus ombragée cette année pour les protéger de la chaleur, c’est peut être cela qui a favorisé la prolifération des parasites. Cette année 3 oisillons sont décédés certainement à cause des parasites, l’an dernier c’était une nichée complète qui avait eu trop chaud et qui était décédée. Il faut faire des choix mais ils ont toujours des avantages et des inconvénients.

Laissez un commentaire