08/10/2015

Jeudi 08 octobre 2015

Blue

Le matin, à mon réveil, elle m’accueille avec une corde dans la gueule, toute contente et en grande forme. Le reste de la journée se passe avec des hauts et des bas mais l’ensemble est plutôt positif.

 

 

  

Don Gio

En général, quand je me réveille, Don Gio dort encore dans la chambre avec moi. Il se met en route plus lentement mais, une fois en promenade, il apprécie

 

 

 

Au bout de champ, quand on longe le bois, il y a un pommier. Le sol est jonché de petites pommes jaunes. Les faisans, les perdrix et les léos se régalent.

Je m’assoie sur le banc. Don Gio et Gluck s’installent en face de moi, Haendel est debout contre moi.

Don Gio

 

 

  

Gluck

 

 

 

Jarouska

 

Jolas

 

 

 

 

 

La recherche de rongeurs.

Cette position de Jolas est un signal fort pour les autres chiens, cela veut dire qu’elle a aperçu un rongeur.

Gluck et Jarouska sont les premiers arrivés. Je vais savoir si la leçon d’hier par Blue va porter ses fruits.

Jolas se met correctement en arrièr et s’assoit pendant que Gluck se couche sur le sol, la truffe enfoncée dans le trou qu’elle a commencé à creuser. Dans un premier temps, le comportement de Jarouska est moins valable, en mettant sa truffe trop près, elle peut se faire rappeler à l’ordre par Gluck.

Il ne semble pas gêné par sa présence

 

Don Gio arrive.

Il pousse Jarouska et prend sa place (en principe, Gluck le respecte). Elle n’a pas d’autre solution que de faire un pas en arrière et de regarder au loin. Jolas se couche.

Haendel arrive.

Jolas reste assise mais Gluck se relève, il est plus à même de réagir. Don Gio change de place et se positionne contre Haendel, cela fait  une masse dissuasive (Haendel est capable de mettre sa truffe à côté de celle de Gluck et, Gluck n’hésiterait pas à le remettre en place) La présence de Don Gio est comprise par Haendel qui s’éloigne de Gluck et se colle contre l’ancien.

 

Don Gio repart avec Haendel. Il reste Jolas toujours couchée, Gluck en tête chercheuse et Jarouska qui semble réfléchir et assimiler ce qu’elle vient de voir.

Elle cherche un dérivatif

 

Elle a trouvé, elle peut s’éloigner.

 

 –

Haendel et sa croquette

 

Haendel avec ses tentatives épisodiques d’ajouter une corde à son arc

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

08/10/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.