06/02/2016

Samedi 06 février 2016

 –

Haendel

Je ne pense pas à le noter à chaque fois ou à le conserver sur photos, (oublie rectifié cette fois) mais, par rapport aux autres léos de la maison, Haendel se déplace ou écoute très souvent les yeux fermés ou très légèrement ouvert.

Est ce pour cela qu’il est bien plus à l’aise que tous les autres, seul, dehors, la nuit, sans lumière et qu’il le réclame dès que la nuit tombe Alors que ce n’est pas le chien le plus stable du groupe dans la journée?

Il y a beaucoup de vent, nous entendons les chasseurs qui appellent leurs chiens à coup de corne de chasse et les chiens qui aboient au loin. Jolas et Jarouska entraînent la meute dans la direction du bruit. Haendel, paniqué, est partagé entre, rentrer à la maison, rester à mi chemin, se réfugier contre moi comme un bébé en m’enlaçant les jambes…. Il adopte une situation intermédiaire, court en direction de la maison, s’arrête, revient, tourne autour de moi, repart un peu….

 

  

 

   –

Quand il est stressé et cherche d’où vient le danger, les yeux grands ouverts, les oreilles attentives, la tête dressée, bien campé sur ses pattes pour pouvoir prendre la poudre d’escampette, le fouet baissé mais pas soumis (ou sous lui) car il ne fait confiance qu’à sa décision pour choisir son refuge (moi, une distance de sécurité ou l’intérieur de la maison) je trouve qu’il correspond à la description du léo type du standard.

Un peu de toilettage pour améliorer ses formes et cacher ses défauts, un calmant pour minimiser son stress, un anti inflammatoire pour améliorer son déplacement et je me dis  en souriant qu’il serait un léo très présentable sur un ring.

 

—-

Repos détente pour son dos, la position serpillère vrillée est très relaxante

 

Don Gio

Don Gio s’achemine vers ses 8 ans que nous fêterons le 10 février.

 

   

—-

  

 

 

Gluck

 La nature a doté nos 4 pattes d’un fouet très expressif, véritable panneau d’information sur l’état de leurs « baskets mentaux ». Difficile pour lui de cacher son état très joyeux et son envie de le partager.

Jolas

 

Jolas semble avoir quitté l’école de sa mamie Blue pour commencer à voler de ses propres ailes. Cela fait plusieurs fois où je la vois qui se met en compétition avec Gluck.

 

 

Avec un Gluck qui succombe à son charme et qui est près à lui faire croire tout ce qui lui fera plaisir tant qu’elle ne l’affrontera pas directement.

Jarouska

Jarouska est en tête de la meute pour la première fois

 

 

 

 

Gluck a trouvé quelque chose de bien. Toute la meute arrive , curieuse et gourmande

Effectivement, il a une « proie » très intéressante qui pendouille hors de sa gueule et Don Gio en a très envie.

 

Haendel et Don Gio

Gluck vient me présenter « sa proie », suivi par un Don Gio qui salive d’envie

Maintenant qu’il est suffisamment près, je vois bien qu’il s’agit d’une proie fictive, une espèce de bouillasse mélangée à une motte d’herbe en décomposition.

Don Gio, derrière lui,  ne le quitte pas. Les autres chiens semble ailleurs, je n’y prête pas attention.

Je ne suis pas à la hauteur de la confiance de Gluck. Une fois le chien à côté de moi, je lui demande sans conviction de me donner son bien et lui me montre, en reculant timidement quand j’avance une main hésitante, que je peux admirer et regarder mais qu’ il préfère le garder. Je me retrouve avec deux petits bouts de terre détrempée entre les doigts. Dans le même temps, Don Gio a profité de ce que j’avais distrait Gluck pour lui arracher au vol la plus grosse partie qui pendait. Gluck rugit de colère mais n’ose pas corriger Don Gio. Jolas profite de son hésitation pour lui voler un restant qui dépassait. Et les voilà tous en train d’avaler avidement ce truc innommable avant qu’un autre ne le leur chipe.

Blue regarde tout cela avec un air  de nunuche attendrie

Il ya beaucoup de vent et Blue marque le coup, elle a des difficultés pour avancer. Les petites Muyres sont proches d’elle.

Jarouska  l’accompagne sur un petit bout du parcours

 

Les rafales de vent déstabilisent Blue qui tangue un peu. Elle s’arrête pour reprendre son souffle.

Jolas qui a pris le relais ne sait pas ce qu’elle doit faire. Elle a appris à accompagner mais je réalise qu’elle ne sait pas encore épauler une mamie en difficulté.

 

 

Jarouska

 

 

Jolas

Un oiseau fait un drôle de chant. Jolas, curieuse et attentive,  lève la tête

 

La ligne de flottaison de Jolas pendant la promenade

Jolas et Jarouska

 

 La sortie du bois et l’attente de Blue, accompagnée par Jarouska, pour vérifier que tout le monde est du bon côté

 

La garde en fin de journée répartie entre Jolas, Gluck et Don Gio

 

 

 

 

Pour voir l’article dans le journal du Pli du Soleil

06/02/2016

2 Responses

  1. catherine

    HAENDEL est super j’adore les photos ou il a les yeux a moitié ouvert ; il a un air coquin et malin et des
    truffes très colorées ;je souhaite un bon anniversaire a DON GIO 8 ans et en pleine forme c’ est super pleins de calins a tous les leos et des caresses aux minous

    amicalement a vous BERNADETTE et a MICHEL

    • Bernadette

      Je découvre que Haendel est beaucoup coquin que je ne le pensais. C’est un jeune adulte qui sait très bien ce qu’il veut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.